Cinq Tunisiens trouvent la mort après avoir consommé de l’alcool frelaté

alcool

Cinq Tunisiens ont trouvé la mort et 25 autres sont actuellement hospitalisés après avoir consommé samedi de l’alcool frelaté dans la région de Kasserine (centre-ouest), selon le ministère tunisien de la Santé.

Dans des déclarations à la presse, le directeur de la Santé pour cette région, Abdelghani Chaabani, a fait savoir que 30 personnes intoxiquées ont été admises dimanche à l’hôpital régional de Kasserine, relevant que l’état de santé de deux d’entre elles est “critique”.

Il a précisé que “des échantillons ont été prélevés et sont en cours d’analyse pour confirmer la cause du décès”, évoquant un “mélange” de substances alcoolisées.

Par ailleurs, 11 personnes ont quitté l’hôpital durant les dernières 24 heures après l’amélioration de leur état de santé, a ajouté le responsable, relevant que les autres personnes sont toujours sous surveillance médicale.

Le ministère public près le tribunal de première instance de Kasserine avait ordonnée, dimanche, l’ouverture d’une enquête sur les causes du décès de ces personne sous l’effet d’une substance toxique, probablement l’alcool frelaté.


L’enquête a fait état de l’implication du propriétaire d’un magasin de fruits secs dans la vente de ce produit.

En mai dernier, six Tunisiens sont morts et 33 autres ont été hospitalisés après avoir consommé de l’alcool frelaté.

Parmi les six personnes décédées, qui sont originaires de la région de Hajeb El Ayoun près de Kairouan, se trouvent trois frères.

( Avec MAP )