Cisjordanie occupée: manifestations contre le projet d’annexion israélien

Cisjordanie

Des milliers de Palestiniens ont manifesté mercredi dans la ville de Gaza contre le plan américain pour le Proche-Orient, qui prévoit l’annexion par Israël de territoires en Cisjordanie occupée.

Le gouvernement israélien doit en principe se prononcer, à partir de ce mercredi, sur la mise en œuvre du plan, qui prévoit aussi la création d’un État palestinien démilitarisé sur un territoire morcelé et sans Al-Qods pour capitale.

A Gaza, située à une cinquantaine de km de la Cisjordanie occupée, des milliers de personnes ont scandé des slogans contre le projet américain lors d’un rassemblement auquel a participé Yahya Sinouar, un des responsables du mouvement Hamas au pouvoir dans ce territoire.

Les manifestants ont brandi des drapeaux palestiniens et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire “Non à l’annexion” et “Palestinian lives matter” (La vie des Palestiniens compte), en référence au mouvement antiraciste “Black lives matter” parti des États-Unis.

“La résistance doit reprendre, seul le recours à la force fait peur à Israël”, a déclaré Rafiq Inaiah, un contestataire.


Les Palestiniens tentent d’obtenir des appuis contre le projet israélien qui fait voler en éclats, selon eux, la solution “à deux États”, une Palestine viable aux côtés d’Israël. Ils se disent prêts à relancer des négociations directes avec les Israéliens mais pas sur les bases du plan Trump.

“Nous n’allons pas nous asseoir à une table de négociations où sont proposés l’annexion ou le plan Trump car il ne s’agit pas là d’un plan de paix, mais d’un projet pour légitimer l’occupation”, a déclaré le négociateur des Palestiniens Saëb Erakat.