A LA UNEEnvironnement

Climat: le président chinois contre le projet de taxe carbone de l’UE

Le président chinois Xi Jinping a dénoncé vendredi les « barrières commerciales » édifiées au nom du changement climatique, à l’heure où une taxe carbone est à l’étude dans l’Union européenne (UE). Les députés européens ont ouvert la voie en mars à une taxe carbone qui pénaliserait certaines importations (électricité, ciment, acier, aluminium, verre, etc.) venant de pays hors-UE ayant des normes climatiques moins strictes.

« La réponse au changement climatique est la cause commune de l’humanité », a déclaré vendredi le président chinois à ses interlocuteurs, ajoutant qu’elle ne doit pas devenir un enjeu géopolitique, une cible d’attaques venant d’autres pays ou encore un prétexte pour édifier des barrières commerciales ». La Commission européenne proposera d’ici juin son propre texte avant de le soumettre aux États membres. Le mécanisme entrerait en vigueur d’ici 2023.

Xi Jinping a par ailleurs réitéré vendredi ses grandes promesses climatiques: la Chine, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, commencera à réduire ses émissions de CO2 « avant 2030 » et parviendra d’ici 2060 à la « neutralité carbone ».

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page