Clôture du 50ème édition du Festival des Arts Populaires 2019

Clôture du 50ème édition du Festival des Arts Populaires 2019

Si la 50ème édition du Festival National des Arts Populaires de Marrakech a diversifié ses styles musicaux, le FNAP a bien sûr respecté sa tradition d'accueillir les icônes de l’ensemble des troupes de danseurs et musiciens traditionnels qui clôturaient Samedi soir sur la fameuse scène Pyramide du non moins grandiose Palais Badii.

L’évènement de clôture sous une pluie d’ovation du Festival fut un grand feu d’artifice particulièrement grandiose, on ne peut estimer vraiment le nombre de personnes (plus de 400.000) venus spécialement non seulement du Royaume, mais aussi des quatre coins de la planète pour assister à cette 50ème édition animée par plus de 800Artistes, et  qui a dépasser toutes les espérances des Organisateurs aussi bien que du public.

Les soirées aussi bien du Palais Badii qu’au Théâtre Royal, à la célèbre Place Jemaa Al Fna ou sous les séculaires Remparts ocres de la ville, étaient rythmées par les moments précieux, des concerts de musiques traditionnelles du monde, sous les étoiles  nourries par l’histoire et la propre histoire des artistes au gré des rencontres volontaires ou forcées par l’exil économique et politique que ces musiques venant d’Afrique, d’Asie et de l’Europe se sont fécondées les unes et les autres.

Leur Fusion avec nos Danses et Musiques Folkloriques, populaires et traditionnelles créent une expression originale totalement renouvelée chaque année, c’est grâce à ces artistes d’ici et d’ailleurs que se dessine l’illustration la plus éloquente de tous les programmes du FNAP, d’autres encore laisseront exulter des rythmes d’une énergie irrésistible comme chaque année.

Ce demi siècle de vie du FNAP a su mettre en avant des Artistes d’ici et d’ailleurs, dont non seulement  les œuvres ; mais aussi les prouesses artistiques conjuguant le plaisir esthétique et la recherche de sens sous la baguette élégante et pétillante de la réalisation d’un petit groupe d’artistes nationaux de la parade déambulant majestueusement dans les plus importantes artères de la Ville, soutenant avec éloquence un formidable plateau vocal, complice, amusé et amusant, raffiné et charmeur. La programmation fait aussi  la part belle,  à maints autres joyaux de musique et de danses traditionnelles marocaines et étrangères.

Cette Manifestation grandiose, reste dans toute sa pluralité, une Conception de l’Histoire du Royaume Marocain, dans toute la sensibilité et la splendeur de ses richesses culturelles, qui fait conserver à cet évènement traditionnel aux coutumes ancestrales de ses régions, la piquante dose supplémentaire d’une époque moderne et innovante  de créativité hautement sonore, visuelle et  colorée.

→ Lire aussi : Ouverture à Rabat du 16ème festival international Maroc Hikayate

Tout comme la musique est devenue une industrie, les festivals eux aussi occupent aussi bien le domaine du divertissement, de l’art et de la critique sociale, que celui aujourd’hui de l’économie, y servant plus particulièrement de marchés et de destinations touristiques.

Actuellement, les festivals de musiques et danses du monde, appartiennent en effet pleinement à l’industrie touristique : ils offrent un contenu attrayant, une promesse de divertissement et une valeur culturelle ajoutée parmi les nombreuses destinations en compétition, en résulte un impressionnant calendrier : des milliers d’événements fleurissent chaque année aussi bien au Maroc que dans le monde, dont la plupart sont concentrés sur les deux ou trois mois de l’été.

Il est d’ailleurs frappant de voir combien les signes de métissage et d’invention cohabitent avec une tendance à l’essentialisme culturel au sein des mêmes événements. Les principes qui organisent le champ sortent renforcés par ce qui, à première vue, ressemble à une contradiction : l’accroissement de la complexité et de la diversité est contrebalancé par une tendance à l’homogénéisation et à la standardisation, et vice versa.

Le Festival National des Arts Populaires de la Cité Ocre, offre des bénéfices : du prestige, un statut social ou la perspective de voyages à l’étranger aux Troupes folkloriques étrangères aussi bien que marocaines,  afin de venir ou d’aller participer aux Musiques du Monde.

Faut-il une concentration dans le temps et l’espace conduisant à un degré élevé de l’expression esthétique et musicale, une forte densité est requise pour augmenter aujourd’hui la visibilité d’un Festival, laquelle est nécessaire pour susciter l’attention. L’expansion du FNAP, est entre autres due à son rôle dans une économie nationale et mondiale de l’attention croissante, au sein de laquelle il fait office de bureaux de change permettant de convertir un capital culturel et social en capital économique. Le FNAP entre autres évènements nationaux, mériterait plus d’attention matérielle et financière à l’instar d’autres Festivals.

Le FNAP, s’inscrit dans la grande volonté de promouvoir « l’économie de l’expérience » qui infuse aujourd’hui dans les politiques de développement économiques aussi bien rurales qu’urbaines un peu partout dans le monde.

Le Professeur Mohammed KNIDIRI, Président du Festival déclara lors d’une intervention à l’ensemble de la Presse :

‘’Je pense que quand on arrivera à 5 millions et demi DH, le festival s’autofinancera. Actuellement, nous demandons de l’aide aux personnes qui ne donnent pas d’argent quand nous en avons besoin. Ils le font un peu par le sponsoring et la contribution de prestations entre autres. Mais nous arrivons à nous en sortir. ‘’

Il ne faut point oublier que le FNAP est un organisme, un diffuseur et un producteur majeur dans le Royaume des Musique et de danses du Bout du Monde ,  qui organise des événements de qualité dans le but de découvrir et de célébrer les différences culturelles par la musique et d’autres médiums, dont l’objectif initial est, celui de conserver ses valeurs profondes, tout en faisant la promotion du secteur économique du Maroc en général et de la ville de Marrakech en particulier puisque étant aussi un produit d’appel touristique jouissant d’un rayonnement national et international d’envergure.

Le Festival National des Arts Populaires, est guidé par un ensemble de valeurs qui se sont définies et clarifiées au cours des dernières années d’existence. Ce sont des critères clés qui servent de référence pour aider à faire les bons choix quant aux orientations de ses grands projets socioculturels et  artistiques.

Le FNAP, programme déjà la 51ème édition  par l’initiative de très beaux projets en faveur de la dignité et de la paix entre les peuples, qui sera  placée sous le sceau de la convivialité et du partage avec des artistes de renommée nationale et mondiale, conçue comme une énième expérience à vivre, intensément, et passionnément !

Z.J. W

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :