CMR: La “fragilité” financière du régime des pensions menace sa viabilité à long terme

La viabilité à long terme du régime des pensions civiles de la Caisse marocaine des retraites (CMR) est “menacée” en raison du “déséquilibre financier structurel” qu’il connait, a mis en garde la Cour des comptes dans son rapport d’évaluation publié mardi. 

Le régime connait une situation financière “fragile”, a souligné la Cour des comptes, qui fait état de l’aggravation du déficit technique de 936 millions de dirhams en 2014 à 2,68 milliards de dirhams en 2015 puis à 4,76 MM DH à fin 2016.

Pour la Cour des comptes, l’un des principaux facteurs du déséquilibre de ce régime est la “générosité” des pensions accordées en comparaison avec l’effort de cotisation.

Avant la réforme de 2016, l’architecture du régime des pensions civiles en faisait un “système généreux”, a fait observer la Cour des comptes, relevant que la liquidation de la pension sur la base du dernier salaire d’activité était à l’origine d’une disproportionnalité entre les cotisations payées et les pensions servies.


La Cour des comptes impute également cette fragilité financière du régime à la “dégradation continue” du rapport démographique, notant à ce propos que le nombre de retraités croit à un rythme plus élevé que celui des affiliés.

Le rapport démographique est passé de 12 actifs pour un retraité en 1986, à 6 en 2000 et à 2,23 en 2016, alors que l’effectif des affiliés au régime a baissé de 1,73 pc entre 2014 et 2016, a précisé la même source.

Face à ce constat, la Cour des comptes note que la poursuite de la réforme paramétrique décidée par le gouvernement en 2016 aura des retombées positives sur la viabilité du régime et permettra de réduire sa dette, notant toutefois qu’au regard de l’ampleur des dysfonctionnements que connait le régime et leur caractère structurel, l’impact des réformes ne pourra être que de court terme, d’où la nécessité d’engager des réformes en profondeur.

La Cour des comptes a mené une mission d’évaluation du régime des pensions civiles de la CMR suite à la demande du président de la Chambre des conseillers dans le cadre de l’article 148 de la Constitution.


Cette mission dont le travail a duré près d’une année a notamment examiné le diagnostic et les réformes du régime des pensions civiles, l’investissement et la gestion des réserves et la gouvernance de la Caisse et les frais de gestion.