Colloque sur la « Violence et sortie de la violence en Afrique méditerranéenne et Subsaharienne »

Afrique méditerranéenne

La Chaire « Cultures, Sociétés et Fait Religieux » de l’Université Internationale de Rabat et la Fondation Maison Sciences de l’Homme de Paris co-organisent la deuxième édition du « International Panel on Exiting Violence » (IPEV) à Rabat avec un colloque portant sur la « Violence et sortie de la violence en Afrique méditerranéenne et Subsaharienne les 18 et 19 avril 2019 à l’Université Internationale de Rabat – UIR à partir de 09h30, bâtiment 4, Amphi 8.

Le programme regroupe depuis 2015 quelques 170 chercheurs de 35 nationalités, spécialistes sur ces questions à travers le monde et investis dans dix panels de recherche sur 3 ans. Il s’agira pour cette seconde phase d’impliquer davantage les chercheurs du Sud et notamment d’Afrique Subsaharienne et Méditerranéenne.

La volonté des organisateurs que sont la Chaire « Cultures, Sociétés et Faits Religieux » de l’Université Internationale de Rabat et la Fondation Maison des Sciences de l’Homme repose sur la nécessaire utilité d’agréger les analyses de spécialistes des contextes précités et ceux issus de l’international, afin de croiser les réflexions plurielles, analyser la question de l’extrémisme violent dans ses multiples dimensions et mettre en exergue les conditions de sortie de la violence.

Il sera aussi question d’échanger avec les autorités et instances nationales en charge des programmes de dé-radicalisation et de désengagement, ainsi que les ONG dont l’action est reconnue dans la lutte contre l’extrémisme, au vu d’offrir des pistes de recommandations qui permettront de nourrir la mise sur pied de la seconde phase des groupes de recherches déployés au travers du Panel (IPEV2 2019-2022).

Ce colloque international résonne avec un projet PrIMED (Prévention et interaction dans l’espace Trans-Méditerranée) récemment inauguré à l’UIR et porté par la chaire. Né d’un partenariat entre des universités italiennes et leurs homologues du Maroc (Université Internationale de Rabat, Université Mohammed V, Université Hassan II, Université Sultane My Slimane) les porteurs comptent mettre sur pied un projet d’école d’hiver pour la formation de cadres en milieu pénitentiaire.