Colombie : au moins huit morts et dix blessés dans l’attentat à la voiture piégée à Bogotá

Colombie : au moins huit morts et dix blessés dans l’attentat à la voiture piégée à Bogotá

Au moins huit personnes sont mortes, jeudi, et dix autres ont été blessées dans l’attentat à la voiture piégée ayant visé jeudi l'école de police General Francisco de Paula Santander à Bogotá, selon un nouveau bilan fourni par le ministère de la Défense.

"L'explosion d'une voiture piégée il y a quelques instants au siège de l'Ecole des officiers Général Francisco de Paula Santander à Bogotá (...) a fait huit morts et 10 blessés", a indiqué, dans un communiqué, le ministère de la Défense, dont relève la police nationale. Le maire de la capitale colombienne, Enrique Peñalosa, avait fait état dans un bilan précédent de cinq morts et une dizaine de blessés.

"Nous avons déjà mis en place les protocoles d’investigations pour identifier les responsables de cet acte terroriste. Entre temps, les blessés sont en train de recevoir les soins à l’Hôpital Polyclinique de la Police nationale", a ajouté le ministère dans son communiqué. Le président colombien Ivan Duque, en visite à Quibdo, dans le département de Choco (nord-ouest), a dû écourter son déplacement pour rentrer à Bogotá afin de suivre la situation, selon les médias locaux. "Je rentre immédiatement à Bogotá (…) suite à ce misérable acte terroriste commis à l’Ecole Général Santander contre nos policiers", a écrit M. Duque sur son compte Twitter.

→ Lire aussi : Colombie : au moins cinq morts dans l’explosion d’une voiture piégée à Bogotá

"Nous tous Colombiens rejetons le terrorisme et sommes unis pour l'affronter. La Colombie s'attriste, mais ne cède pas face à la violence", a-t-il ajouté dans un autre message, relayé par la presse.

Les médias locaux ont, de leur côté, fait état de huit morts et 41 blessés lors de cette explosion survenue dans l’enceinte de cette école de formation des officiers de police où une cérémonie devait avoir lieu dans la journée.

L’explosion s’est produite lorsque le conducteur d’un véhicule a refusé de s’arrêter à l’entrée de l’établissement en percutant un mur du parking de l’école. D’après les médias locaux, il serait mort dans l’explosion. La capitale colombienne a été le théâtre en juin 2017 d’une explosion à la bombe. L’engin explosif, placé dans les toilettes du deuxième étage du centre commercial Andino, l’un des plus chics de la capitale, avait fait trois morts dont une jeune française, et 9 blessés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :