Comment deux anciens hauts responsables sécuritaires des États Unis louent le savoir-faire et la coopération avec leurs homologues marocains

Maroc Etats-Unis

L’émission mensuelle de Medi1TV « Avec le Maroc depuis Washington » a consacré son épisode d’avril à la coopération maroco-américaine dans la guerre contre le terrorisme, sur la base de l’incident du démantèlement de la cellule, composée de quatre personnes à Oujda le 25 mars, par les éléments de sécurité marocains, en coopération avec les services de renseignements américains.

Cette émission, présentée par l’ancien ambassadeur et ex-porte-parole du Département d’État, Adam Ereli, a accueilli l’ancien officier de la CIA, Norman Rolle, ainsi que J.D. Gordon, un ancien porte-parole du Pentagone, qui a salué la grande efficacité et le professionnalisme des services de renseignement marocains.

 «L’échange d’informations entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique ne se limite pas aux organisations terroristes, mais comprend également une action conjointe permettant de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les attentats terroristes », a-t-il déclaré, notant que le Maroc avait empêché plus de 500 opérations terroristes, ce qui reflète l’efficacité et la crédibilité des services de renseignement marocains, et explique pourquoi les États-Unis d’Amérique ont encouragé leurs partenaires à coopérer avec le Maroc.

Pour sa part, Norman Rolle, qui a travaillé pendant 34 ans à la CIA et est maintenant le conseiller principal du «the Counter Extremism Project», a souligné sur la nécessité « d’un règlement pacifique du problème du Sahara sous la souveraineté marocaine sur cette région». Et d’ajouter que « Washington connait très bien qui sont les principaux acteurs de la lutte contre le terrorisme et le Maroc est en tête de cette liste. Mais, l’Algérie n’y pas actuellement ».