Comment faire de la culture un moteur de développement ?

Assises des Industries Culturelles et Créatives

Par Yasmine El Khamlichi

Du 4 au 5 octobre, Rabat accueillera les premières Assises des Industries Culturelles et Créatives, organisées par le Ministère de la Culture et de la Communication et la Fédération des Industries Culturelles et Créatives de la CGEM.

Placée sous le patronage Royal, la première édition des assises des Industries Culturelles et Créatives réunira, les 4 et 5 octobre, les pouvoirs publics, le secteur privé et les acteurs du monde culturel et artistique dans le but de réfléchir sur les actions à entreprendre pour l’émergence du secteur des industries culturelles et créatives au Maroc.

La cérémonie d’ouverture sera marquée par la présence de hauts responsables, notamment le Chef du Gouvernement Saad-eddine El Othmani, le ministre de la Culture et de la Communication Mohamed El Aaraj, le président du CESE Ahmed Reda Chami, le ministre de l’Economie et des Finances Mohamed Benchaâboun, le Président de la CGEM Salaheddine Mezouar, ainsi que la Présidente de la Fédération des Industries Culturelles et Créatives (FICC) Neila Tazi.

Cette première édition s’inscrit dans le cadre du débat national sur le nouveau modèle de développement. Elle permettra ainsi aux différentes parties de débattre d’une nécessaire vision stratégique et constructive, dont l’objectif à terme est l’émergence d’une industrie culturelle et créative et surtout d’emplois pour les jeunes tant dans le secteur culturel que dans celui des services.

De la scène artistique marocaine, plusieurs personnalités de renom apporteront leur vision au débat. Parmi elles, le peintre et écrivain Mahi Binebine, qui abordera la question de “l’accès des jeunes aux Arts et la Culture, pilier de la cohésion sociale”. De son coté, le président de l’Orchestre Philharmonique du Maroc Farid Bensaid mettra le focus sur le rapport entre “Patron et artiste”. Tandis que le réalisateur Nabil Ayouch apportera son témoignage sur “l’industrie du film”.

Pour la clôture, le président de l’Institut du monde arabe, ancien ministre français de la culture, Jack Lang parlera des « chemins nécessaires de l’émergence culturelle ».

Cette manifestation de grande envergure consacrera la culture dans les cinq panels programmés. Les débats porteront sur une série de thématiques à savoir “la richesse des identités culturelles, un capital à valoriser”, “l’écosystème culturel en quête d’évolution”, “synergies et inclusion, leviers d’une nouvelle vision stratégique”, “la Culture, source d’équité, modernité et durabilité” et “opportunités de marché pour les Arts et la Culture au Maroc”.