Comment l’homme a accédé au train d’atterrissage de l’avion RAM ?

Par Khadija Skalli

L’enquête se poursuit pour identifier la nationalité de l’homme d’origine subsaharienne retrouvé mort dans la trappe du train d’atterrissage d’un avion RAM. Une équipe guinéenne sera dépêchée à Casablanca pour participer aux investigations en cours.

Qui est l’homme retrouvé mort dans la trappe du train d’atterrissage de l’avion RAM reliant Conakry à Casablanca ? Est-il de nationalité guinéenne ? Comment il a pu accéder à la piste de l’aéroport de la capitale guinéenne ? L’enquête ouverte à Casablanca se poursuit pour répondre à toutes ces interrogations et déterminer les circonstances exactes de ce drame.

« Les enquêtes sont en cours au Maroc, on n’a pas encore identifié le passager clandestin, on ne connaît pas sa nationalité avec certitude. Je crois qu’il n’est même pas certain qu’on puisse dire catégoriquement que ce passager s’est embarqué à partir de Conakry », a déclaré le ministre guinéen des transports Aboubacar Sylla au micro de RFI.fr.

Le responsable guinéen confie au média français qu’une commission d’enquête se penche sur le sujet.  « Toutes les personnes et tous les services qui ont évolué à l’aéroport de Conakry dans la période de l’escale de cet avion ont été interrogées, nous voulons savoir exactement ce qu’il en est », ajoute le ministre guinéen, cité par RFI.


Une équipe guinéenne sera dépêchée à Casablanca pour participer aux investigations. « Nous avons décidé de dépêcher au Maroc une équipe qui va participer aux investigations en cours au niveau du royaume chérifien », renchérit-il. Cette affaire risque de faire des remous à Conakry.

Lire aussi Une personne retrouvée morte dans la trappe du train d’atterrissage d’un avion de la RAM

« Si au terme de ces enquêtes, il s’avère que le clandestin s’est embarqué à partir de Conakry, des têtes vont tomber », promet le ministre.


Pour rappel, la compagnie aérienne nationale, Royal Air Maroc, a annoncé, lundi dernier, dans un communiqué, publié sur twitter, qu’un homme d’origine subsaharienne avait été retrouvé mort dans la trappe du train d’atterrissage de l’un de ses avions qui effectuait le vol entre Conakry et Casablanca. La RAM précise dans son communiqué que « l’homme a accédé à la piste de l’aéroport de Conakry en enfreignant les règles de sécurité en vigueur, avant de se dissimuler dans la trappe du train d’atterrissage de l’avion. Il est décédé dès le décollage de l’avion ». Le corps du défunt a été découvert lundi 30 septembre à l’aéroport de la métropole économique, à l’atterrissage de l’avion. A suivre !