Economie

Commerce de poisson et des produits halieutiques : Les représentants d’une cinquantaine de pays en conclave à Agadir

Les travaux de la 15ème session du Sous-comité du commerce du poisson relevant du comité des pêches de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) se sont ouverts, lundi à Agadir, avec la participation de délégations représentant une cinquantaine de pays, outre des représentants d’organisations internationales, non-gouvernementales, du secteur privé et des observateurs.

Les travaux de cette 15ème session du Sous-comité du commerce du poisson porteront sur deux objectifs principaux: gérer de manière durable les produits halieutiques et assurer la sécurité alimentaire grâce à ces produits, a dit, dans une déclaration à la MAP, le représentant de la FAO au Maroc, Michael George Hage.

La secrétaire générale du département de la Maroc, Zakia Driouich, a indiqué, de son côté, dans une déclaration similaire, que cette session est d’une grande importance étant donné que les délégations présentes vont se pencher sur la question des barrières non-tarifaires qui entravent le commerce. Il est donc très important que le Maroc prenne part et décide des normes qui vont être appliquées au commerce international, a-t-elle affirmé.

Les recettes issues du commerce du poisson au Maroc ont atteint 2 milliards de dirhams, a-t-elle ajouté, soulignant que le département de la Pêche maritime et grâce à la stratégie Halieutis a mis en place des mesures draconiennes qui ont fait que 93 pc des pêcheries à teneur commerciale qui sont désormais gérées par des plans d’aménagement, outre des mesures de contrôle rigoureuses pour lutter contre la pêche illicite et non-réglementée, le contrôle des navires de pêche via le système VMS (Vessel Monitoring System) et la restructuration du département de la Pêche en créant une direction dédiée au contrôle.

Les travaux de cette 15ème session du Sous-comité du commerce du poisson seront consacrés également à l’établissement de normes FAO relatives au commerce, a-t-elle fait savoir, précisant que ces normes ne sont pas obligatoires mais ont, quand même, une valeur juridique en cas de litige.

Le wali de la région Souss-Massa et gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, Zineb El Adaoui, s’est, pour sa part, félicitée de la tenue de cette session du Sous-comité du commerce du poisson à Agadir réunissant une cinquantaine de pays et plus de 250 participants, notant que le Maroc est considéré comme leader dans ce domaine et a cumulé une expérience très soutenue et progressive dans le secteur de la pêche.

Mme El Adaoui a indiqué que le Maroc, attaché à la coopération Sud-Sud à laquelle plaide SM le Roi Mohammed VI, a tenu à une forte représentativité des pays africains aux travaux de cette session en invitant une douzaine de pays à prendre part à cette réunion.
Le Sous-comité du commerce du poisson a été établi par le Comité des pêches (COFI) lors de sa seizième session en 1985, conformément au paragraphe 10 de l’Article du Règlement général de l’Organisation, et à l’Article II du Règlement intérieur du COFI.

Le Sous-Comité est ouvert à tous les pays membres de l’Organisation. Les pays qui ne sont pas membres de l’Organisation, mais qui sont membres de l’Organisation des Nations Unies, de l’une de ses institutions spécialisées ou de l’Agence internationale de l’énergie atomique, pourront être admis comme membres du Sous-Comité, par le Conseil de l’Organisation.
Le Maroc est actuellement vice-président de ce sous-comité présidé par la Norvège.

Maroc Diplomatique avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page