La Commission Européenne propose la proclamation de 2018 ‘’Année européenne du patrimoine culturel’’

La Commission Européenne (CE) a soumis, mardi, au Parlement européen et au Conseil de l’UE une proposition visant à proclamer 2018 ‘’Année européenne du patrimoine culturel’’ en vue de ‘’souligner le rôle joué par le patrimoine culturel européen pour renforcer le sentiment de partager une histoire et une identité communes’’.

‘’Des sites archéologiques à l’architecture, en passant par les châteaux médiévaux, les traditions folkloriques et les arts, le patrimoine culturel européen est au cœur même de la mémoire et de l’identité collectives des citoyens européens’’, indique la Commission, dans un communiqué, estimant que la richesse de la diversité nationale, régionale et locale de l’UE est de nature à favoriser les échanges entre personnes de tous âges, milieux sociaux et cultures.

A l’heure où des chefs-d’œuvre culturels mondiaux sont en péril ou sont détruits délibérément dans les zones de conflit, la Commission estime que le patrimoine culturel mérite d’avoir son année européenne, en 2018, selon le communiqué.

Commentant cette proposition M. Tibor Navracsics, commissaire européen chargé de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport a indiqué que ‘’notre patrimoine culturel, plus que le souvenir de notre passé, est la clef de notre avenir’’, ajoutant qu’une Année européenne du patrimoine culturel ‘’sera l’occasion de sensibiliser les citoyens à l’importance socioéconomique du patrimoine culturel et de promouvoir l’excellence européenne dans ce domaine”.


La Commission fait d’autre part observer que le patrimoine culturel joue un rôle économique important. Plus de 300 000 personnes sont employées directement dans le secteur du patrimoine culturel européen et 7,8 millions d’emplois européens sont liés indirectement à ce secteur (tourisme, construction, transports). Pour la seule année 2011, le patrimoine culturel a généré en France un chiffre d’affaires de 8,1 milliards d’euros entre les musées, la gestion des sites et monuments historiques et d’autres attractions touristiques, sans oublier les bibliothèques et les archives, selon la Commission.

L’Année du patrimoine culturel, en 2018, sera l’occasion de mettre en avant l’importance de la culture européenne et le savoir-faire de l’UE en matière de préservation, de numérisation, d’infrastructure, de recherche et de développement des compétences.

Des manifestations seront organisées à travers toute l’Europe, ainsi que des campagnes d’information, d’éducation et de sensibilisation. Elle sera aussi l’occasion de chercher des réponses aux défis posés par la diminution des budgets publics de la culture, une participation déclinante aux activités culturelles traditionnelles, les pressions environnementales sur les sites du patrimoine, l’évolution des chaînes de valeur et la transformation numérique.