A LA UNESociété

Commune de Casablanca: la gratuité de transport des personnes en situation de handicap par les moyens de transport en commun nécessite la concertation avec les différents partenaires

La commune de Casablanca a indiqué, mercredi, que la question de la gratuité de transport des personnes en situation de handicap par les moyens de transport en commun dans la capitale économique nécessite la concertation avec les différents partenaires.

Suite aux fausses informations véhiculées par les réseaux sociaux concernant l’adoption par la commune de Casablanca de la gratuité de l’utilisation des différents transports en commun par les personnes en situation de handicap, la commune a précisé dans un communiqué que le débat sur la question de la gratuité requiert la concertation avec tous les partenaires concernés par la gestion du secteur.

La commune a également souligné que la gestion du secteur du transport en commun, soit par tramway ou par autobus, intervient dans le cadre de contrats avec la société des transports de Casablanca et la société Alza, c’est pourquoi la question de la gratuité « nécessite la concertation avec nos partenaires dans la gestion de ce secteur ».

→Lire aussi : Mme El Mansouri tient une rencontre à la préfecture de Casablanca pour la résorption des bidonvilles restants

Selon la même source, le conseil de la commune de Casablanca est animé d’une forte volonté pour développer des projets au profit des personnes en situation de handicap lors de l’élaboration du projet de plan d’action de la commune pour la période 2022-2027 et ce suivant une approche participative.

La commune de Casablanca est animée de la volonté de négocier et de développer des projets revêtant un aspect social, le but étant d’améliorer la situation des personnes à besoins spécifiques grâce aux efforts de tous les intervenants du secteur, a souligné le communiqué, rappelant que la commission des affaires sociales, culturelles, sportives et du développement humain relevant du conseil de la commune a tenu, mardi, une réunion pour examiner la possibilité pour les personnes en situation de handicap de bénéficier de la gratuité d’utilisation des différents moyens de transport en commun.

La commission a notamment recommandé à la commune d’adhérer à l’accord de partenariat multipartite relatif au soutien des personnes en situation de handicap, a ajouté le communiqué.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page