ban600

Compétitivité : Le Maroc leader en Afrique

Compétitivité : Le Maroc leader en Afrique

La compétitivité du Maroc a connu une légère amélioration puisque  le Royaume  gagne deux rangs. En revanche, il demeure leader en Afrique du nord, révèle le  dernier rapport (2016-2017) sur le sujet établi par le Forum économique mondial (WEF-World Economic Forum) rendu public à Genève.

Le Royaume se positionne ainsi à la 70e place alors qu’il occupait la 72ème place, l’an dernier.  Aussi peut-on dire que ces dernières années, le Maroc affiche une certaine stabilité. En 2012-2013, il avait gagné 3 places par rapport à l'année précédente. Mais en 2013-2014, il a chuté de sept places avant de regagner 5 places, une année plus tard et de rester à la 72ème pour deux ans.

L’étude réalisée auprès de 140 000 chefs d’entreprise dans 138 pays, donne un classement mondial des pays les plus compétitifs, sur la base de douze piliers, perçus comme des indicateurs, comme les infrastructures, l’ environnement macroéconomique, la santé, l’éducation primaire, l’efficacité du marché du travail ou encore l’innovation.
Les économistes du WEF pointent  divers facteurs problématiques pour faire du business au Maroc, en attribuant des notes sur 16 aux facteurs les plus récurrents. Il s’agit de l’accès au financement (15,4 sur 16), la main d'œuvre non qualifiée (13), l’inefficacité de la bureaucratie gouvernementale (12,7). Les taux d'imposition, la capacité d’innover et la corruption récoltent les plus mauvaises notes, avec 2,5 sur 16. Un résultat similaire à la réglementation fiscale, la fourniture inadéquate des infrastructures, l’absence d’éthique de travail, les restrictions de la réglementation et la réglementation par rapport aux devises étrangères.

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :