Condamnation à mort de l’ex-Président Pakistanais, Pervez Musharraf

Pervez Musharraf-Maroc diplomatique
Pervez Musharraf-Maroc diplomatique

L’ex-président pakistanais Pervez Musharraf a été condamné à la peine de mort, par contumace, pour « haute trahison ».

Président de 2001 à 2008, après avoir pris le pouvoir en 1999 suite à un coup d’Etat, il démissionnera pour contourner une menace de destitution. Il quittera ensuite le pays pour un exil entre Londres et Dubaï tandis que ses biens au Pakistan seront saisis.

Actuellement en exil à Dubaï, où il suit un traitement, il est accusé d’avoir violé la Constitution en imposant l’état d’urgence en 2007, selon l’AFP. L’état d’urgence avait par ailleurs, débouché sur le limogeage de plusieurs juges Suprême, qui lui étaient hostiles.

Cette annonce survient en période de contestations au cours desquelles plusieurs manifestants réclament la démission du Premier Ministre, Imran Khan.