Conférence d’Alger sur la pollution : L’ambassadeur du Maroc clarifie sa non participation

la pollution

Khadija Skalli

Les travaux de la 5ème édition de la réunion sur le « risque de la pollution marine aux hydrocarburants dans les eaux de la zone du sud-ouest de la Méditerranée » se tiennent à Alger les 27 et 28 novembre ; mais avec l’absence de taille du Maroc. S’agit-il d’un boycott ? L’Ambassadeur du Maroc Lahcen Abdelkalek coupe court aux rumeurs : « Nous n’avons pas été invité à cette réunion ».

Il met les points sur les « I ». «Nous n’avons pas reçu d’invitation de la part du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables en Algérie ». C’est par ces mots que Lahcen Abdelkhalek, qui s’est exprimé au micro du média algérien « elhiwardz.com », a fait taire les rumeurs qui circulent à Alger. Et selon lesquelles le Maroc aurait boycotté cette rencontre pour riposter au refus du Palais d’El Mouradia de répondre à l’appel du Roi Mohammed VI à l’ouverture d’un dialogue « franc et direct ».

Cette sortie médiatique du diplomate marocain met la ministre algérienne de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, dans une position très inconfortable. La ministre algérienne a déclaré mardi au média algérien que « la non-présence de l’ambassadeur marocain à la réunion n’est pas motivée par des raisons d’ordre politiques ».

→ Lire aussi : Le Maroc reste “ouvert et optimiste” quant au futur des relations avec l’Algérie


La rencontre, dont les travaux se sont ouverts mardi 27 novembre, portant sur le risque de la pollution marine aux hydrocarburants dans les eaux de la zone du sud-ouest de la Méditerranée, devait réunir les représentants des trois pays partenaires, à savoir la Tunisie, l’Algérie et le Maroc. En effet, cette 5ème réunion fait suite à l’accord conclu en 2005 entre les trois pays partenaires sur la mise en place d’un plan sous-régional pour faire face, notamment à la pollution engendrée en cas d’accident de navires transportant des hydrocarbures.

La Tunisie était représentée à cette réunion par son ambassadeur, rapporte le site « radioalgerie.dz ».