Conflit Inde-Pakistan: Plusieurs aéroports indiens fermés pour utilisation militaire

Conflit Inde-Pakistan: Plusieurs aéroports indiens fermés pour utilisation militaire

Plusieurs aéroports indiens à proximité des frontières pakistanaises, notamment à Srinagar, Jammu, Leh, Amritsar et Chandigarh, ont été fermés pour utilisation militaire, ont annoncé mercredi des sources aéroportuaires.

Selon des sources bien informées, les installations aéroportuaires sont actuellement utilisées par les forces aériennes indiennes (IAF).

Par conséquent, aucune opération commerciale n'aura lieu dans ces aéroports, ont indiqué les sources aéroportuaires.

Plusieurs vols à destination et en provenance de ces aéroports ont été soit déroutés, soit mis en attente, ont ajouté les mêmes sources.

Le Pakistan a abattu deux avions indiens à l'intérieur de son espace aérien, a affirmé mercredi un porte-parole de l'armée pakistanaise.

→ Lire aussi : Deux avions indiens abattus par le Pakistan

"En réponse à des frappes de l'armée de l'air pakistanaise ce matin, l'armée de l'air indienne a traversé la Ligne de contrôle" qui sert de frontière de facto entre Inde et Pakistan dans la région disputée du Cachemire, a indiqué le général Asif Ghafoor.

"L"armée de l'air pakistanaise a abattu deux avions indiens dans l'espace aérien pakistanais", a souligné le porte-parole, indiquant q'un des avions est tombé au Cachemire indien et l'autre au Cachemire pakistanais, selon lui.

"Un pilote indien a été arrêté à terre par les militaires et deux autres sont dans la zone", ajoute-t-il.

De leurs côtés, des sources policières indiennes ont indiqué que trois avions de chasse F-16 de l'armée de l'air pakistanaise ont violé mercredi l'espace aérien indien dans le secteur de Nowshera, dans le Cachemire indien, mais ont été repoussés par l'armée indienne.

"Les avions à réaction sont entrés dans l'espace aérien indien ce matin dans le secteur de Nowshera du district de Rajouri au Cachemire indien", a déclaré un haut responsable de la police, ajoutant que les avions de combat indiens en patrouille aérienne ont immédiatement repoussé le risque au-delà de la ligne de contrôle.

L'Inde a affirmé mardi avoir mené mardi matin en territoire contrôlé par le Pakistan au Cachemire une incursion et des frappes aériennes contre le principal camp d'entraînement du groupe terroriste responsable de l'attentat terroriste qui a tué environ 40 paramilitaires indiens au Cachemire.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :