Conflit Russie-Ukraine : L’UE prépare un train de sanctions supplémentaire d’urgence

Un train supplémentaire de sanctions d’urgence contre Moscou est en cours de préparation, a annoncé vendredi le président du Conseil européen, Charles Michel.

Après un nouvel entretien avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le président du Conseil européen a souligné, sur Twitter, la nécessité de mobiliser immédiatement la communauté mondiale pour protéger le droit international.

Plus tôt ce matin, M. Zelensky avait appelé l’UE à renforcer ses sanctions contre la Russie, alors que les Vingt-sept ont laissé en suspens la possibilité d’exclure ce pays du système d’échanges bancaires internationaux SWIFT.

→ Lire aussi : Ukraine: combats dans la ville de Kiev, mobilisation générale dans le pays

Après un premier paquet de sanctions entré en vigueur mercredi et un second plus « massif et sévère » convenu jeudi soir au sommet européen de Bruxelles (et que les ministres des Affaires étrangères de l’UE doivent valider ce vendredi après-midi), ces mesures d’urgence supplémentaires formeraient un troisième train de sanctions contre Moscou pour son invasion de l’Ukraine.

Les sanctions, annoncées jeudi soir par les chefs d’État et de gouvernement de l’UE dans le cadre d’un Conseil européen, couvrent le secteur financier, les secteurs de l’énergie et des transports, les biens à double usage (matériel civil pouvant servir à des fins militaires), ainsi que le contrôle et le financement des exportations, ou encore les interdictions de visas et le gel des avoirs de responsables russes.

Le Conseil européen a appelé également à la préparation et à l’adoption d’un nouveau train de sanctions visant des responsables et l’économie du Bélarus, accusé d’avoir facilité l’opération militaire russe de l’Ukraine en accueillant des troupes sur son territoire.

(Avec MAP)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page