Conflit russo-ukrainien: Guterres appelle à la cessation « immédiate » des hostilités

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé la Russie et l’Ukraine à mettre « immédiatement » fin aux hostilités et à privilégier la voie du dialogue et de la diplomatie.

Le message de l’Assemblée générale est fort et clair: mettre un terme aux hostilités et faire taire les armes”, a souligné le SG de l’ONU devant les journalistes, à l’issue du vote par l’Assemblée générale de l’ONU mercredi de la résolution sur l’Ukraine.

Votée avec 141 pour, 5 voix contre et 35 abstentions lors d’une session extraordinaire d’urgence, la résolution demande le règlement pacifique “immédiat” du conflit entre la Russie et l’Ukraine, notamment à travers le dialogue politique, les négociations et la médiation.

Le chef de l’ONU a également affirmé que l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine “doivent être respectées conformément à la Charte des Nations Unies”, relevant que le monde veut la fin des “terribles souffrances humaines” en Ukraine.

→ Lire aussi : Vote à l’ONU sur la Russie et l’Ukraine: la non participation du Maroc est une position de principe

Cette même vérité était claire dans la mobilisation rapide de fonds pour nos opérations humanitaires vitales en Ukraine et dans les pays voisins”, a-t-il indiqué.

M. Guterres s’est en outre dit “profondément préoccupé” par les conséquences potentielles de ce conflit sur la paix et la sécurité régionales et internationales alors que le monde tente toujours de se remettre de la pandémie de Covid-19.

Mardi, un appel d’urgence pour lever 1,7 milliard de dollars a été lancé par l’ONU et ses organisations partenaires en vue d’apporter l’aide humanitaire dont l’Ukraine aura besoin.

Cet appel est composé d’un premier plan consacré à la situation à l’intérieur de l’Ukraine qui nécessite un montant de 1,1 milliards de dollars pour couvrir les besoins humanitaires croissants de plus de six millions de personnes touchées et déplacées par les opérations militaires au cours des trois prochains mois.

Le deuxième plan, qui concerne les opérations humanitaires dans les pays voisins, prévoit un montant de 551 millions de dollars afin d’aider les Ukrainiens ayant fui les frontières, principalement vers la Pologne, la Hongrie, la Roumanie et la Moldavie.

(Avec MAP)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page