A LA UNEEnvironnement

Congrès de l’UICN: les peuples indigènes demandent une protection de l’Amazonie

Les peuples autochtones ont officiellement demandé au congrès mondial de la nature de se prononcer sur leur principale revendication, la protection de 80% de l’Amazonie d’ici 2025, ont indiqué dimanche leurs représentants.

Une motion en ce sens a été déposée en procédure d’urgence au congrès de l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), qui se tient à Marseille, a indiqué aux médias Jose Gregorio Diaz Mirabal, l’un de leurs représentants sur place.

La motion réclame un « plan d’action global » pour mettre fin à la déforestation et à l’extraction minière, dans cette forêt vitale pour l’équilibre biologique de la Terre par son action de stockage du CO2 notamment.

→ Lire aussi : Baisse spectaculaire mais de courte durée de la pollution atmosphérique en 2020

Pour la première fois, les organisations des peuples indigènes ont obtenu le droit de vote cette année au congrès mondial de l’UICN.

L’UICN rassemble des États, des agences gouvernementales, des ONG internationales et nationales, des agences de développement économique, des entreprises. Elle est forte de plus de 1.400 membres, appuyés par de nombreux experts.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page