conventions de partenariat pour la réhabilitation des bâtisses menaçant ruine à Fès

L’assemblée préfectorale de Fès, réunie lundi en session ordinaire du mois de juin, a adopté des conventions de partenariat visant le relogement des familles habitant dans des bâtisses menaçant ruine.

Ces conventions visent à améliorer les conditions de vie de la population, lutter contre la précarité socio-économique et permettre aux ménages de disposer d’un logement décent à un prix abordable.
La première convention cible 1.200 familles occupant des bâtisses menaçant ruine de 1er degré. Considérées comme dangereuses, ces habitations sont situées aux quartiers sous-équipés Jnanate, la zone Nord, Sahb El Ward et Ouinate El Hjaj.
La convention tend aussi à mettre en place un cadre juridique pour l’exécution et le financement de l’avenant du programme d’urgence de relogement des ménages occupant des bâtisses menaçant ruine dans certains quartiers sous-équipés.

En vertu de cette convention, il sera procédé au transfert du montant du soutien financier estimé à 48 millions de DH au profit des familles bénéficiaires du projet « Bhirate Saiss » située à la zone Al Kaâda.
L’Assemblée préfectorale de Fès a approuvé également un avenant à la convention de partenariat relative au programme d’urgence de relogement des personnes occupant des habitations menaçant ruine dans les quartiers de Jnanate et la zone Nord à Fès.

Selon ce document, il sera procédé à la mise sur pied d’un cadre juridique pour élargir la base des bénéficiaires de la convention de partenariat pour le financement du programme complémentaire au programme d’urgence pour le recasement des ménages habitant des bâtisses menaçant ruine dans les quartiers sous-équipés.
Il bénéficiera de même aux familles occupant des bâtisses menaçant ruine et ne peuvent pas faire l’objet de restauration au niveau du tissu traditionnel de la ville de Fès (Fès Jdid et Fès Médina).


Le programme profitera aussi aux familles résidant dans les bidonvilles contenus dans l’accord « Fès, ville sans bidonville », les familles non recensées et celles occupant des bidonvilles sur des terrains du privé.
Les membres de l’Assemblée ont aussi adopté un avenant à la convention de partenariat pour le financement du programme d’urgence pour le relogement des populations occupant des bâtisses menaçant ruine à Jnanate et la zone Nord à travers lequel l’Assemblée contribue à hauteur de 10 millions de DH.

Cette session a porté sur plusieurs exposés axés sur les activités initiées au profit de la jeunesse, les activités culturelles et la promotion et la commercialisation du produit touristique.