coopération entre la Chambre de commerce du Caire et la Chambre d’industrie et de commerce de Béni Mellal-Khénifra

 Un protocole de coopération bilatérale a été signé, jeudi au Caire, entre la Chambre de commerce du Caire et la Chambre d’industrie, de commerce et de services de la région Béni Mellal-Khénifra, en vue de renforcer les relations entre les deux instances, promouvoir les investissements de part et d’autre outre l’échange de visites.

Signé par M. Tarik Sellab, vice-président de la chambre de commerce du Caire et M. Aissa Akkaoui, vice-président de la chambre d’industrie, de commerce et de services de la région Béni Mellal-Khénifra, cet accord vise l’accroissement des investissements bilatéraux, la tenue de salons conjoints et l’échange des données et des informations relatives aux marchés des deux pays en vue d’augmenter les exportations et les importations, et partant la hausse du niveau des échanges commerciaux bilatéraux.

S’exprimant à cette occasion, M. Akkaoui a relevé que la chambre d’industrie, de commerce et de services de la région Béni Mellal-Khénifra, aspire, via ce genre d’accords de coopération, à promouvoir les relations économiques entre l’Egypte et le Maroc dans les différents domaines et parvenir, par conséquent, à la complémentarité économique bilatérale escomptée.

Il a souligné, dans ce sens, que le Maroc a signé plus de 500 conventions avec plusieurs pays africains, ce qui est de nature à permettre l’établissement de partenariats prometteurs avec les instances économiques égyptiennes afin de soutenir les projets de commerce et d’investissement dans les deux pays.


Notant que le Maroc jouit d’une stabilité et d’un climat propice aux affaires et regorge d’opportunités d’investissement dans différents secteurs tels le tourisme, l’industrie, l’agriculture et les énergies renouvelables, le vice-président de la chambre d’industrie, de commerce et d’industrie de la région Béni Mellal-Khénifra a formulé le voeu de voir cet accord permettre la consolidation du partenariat économique bilatéral.

De son côté, M. Sellab a appelé au renforcement de la coopération économique et commerciale bilatérale, notant que les deux pays sont liés par des accords de coopération avec plusieurs groupements économiques africains et mondiaux, ce qui favorisera l’accès des exportations des deux pays à de nouveaux marchés.

Il a fait part, dans ce contexte, du souhait de la chambre de commerce du Caire de mettre en place de nouveaux mécanismes de coopération avec les instances et établissements économiques marocains afin de hisser le niveau de coopération économique et commerciale entre les deux parties.