COP22 : Des monuments marocains se mettent en vert pour l’entrée en vigueur de l’accord de Paris

 Ce vendredi 4 novembre et à l’occasion de l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, la ville de Rabat verra la Tour Hassan se parer de  vert. Marrakech quant à elle, vivra au rythme d’une parade urbaine et d’un spectacle de lumière

L’accord de Paris sur le changement climatique, résultat  des négociations climatiques les plus difficiles, complètes et sensibles jamais entreprises est entré en vigueur ce vendredi 4 novembre 2016.  Toute l’humanité se souviendra donc de ce jour où les pays de la planète bleue ont arrêté leur marche vers une catastrophe climatique qui semblait inévitable.

« Cette entrée en vigueur rapide est un signal politique clair sur le fait que tous les pays du monde sont engagés dans une action globale décisive contre le changement climatique », nous a déclaré Salaheddine Mezouar  président de la COP22.

De nos jours, 92 des 192 pays ayant signé le texte, l’ont ratifié. « La  COP22 doit marquer un engagement et l’accélération de certains chantiers », ajoute le président de la COP22.  « La première réunion de l’organe de direction de l’Accord de Paris (CMA) s’y déroulera le 15 novembre. C’est un moment de célébration. C’est surtout le moment de se projeter vers l’avenir, sans complaisance, mais avec une volonté ferme de poursuivre notre mission », ajoute M. Mezouar.


Pour le  Commissaire de la COP 22, Abdelâadim Lhafi,   ce qui caractérise cet accord c’est l’universalité. « L’adoption de  cet accord avait marqué une prise de conscience. L’Accord de Paris est un traité mondial qui impose à tous de faire des efforts significatifs », nous explique-t-il.

Concernant la réussite de la  22ème Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique,   Said Mouline qui est un membre du comité de pilotage de cet événement de grande envergure nous apprend que «  tous les acteurs  sont engagés pour la COP 22 ».

« Nous attendons de la conférence de la COP22 de Marrakech qu’elle accélère l’élaboration des règles de transparence et qu’elle voie émerger une feuille de route claire des pays développés pour la mobilisation de 100 milliards de dollars annuels d’ici à 2020, afin de soutenir l’action climatique dans les pays en développement. Des réaffectations massives d’investissements sont nécessaires. Les estimations de l’ONU montrent que la concrétisation d’un développement durable nécessitera entre 5 et 7 mille milliards de dollars par an, une grande partie devant financer la transition vers une économie mondiale résiliente et sobre en carbone. Afin de répondre à ces besoins en investissements, nous devons imaginer des mécanismes de financements innovants, loin des recettes traditionnelles, et avec des ambitions d’engagements des secteurs public et privé accrues »,  ajoute M. Mouline.

Ainsi, le Royaume célèbrera, ce vendredi 4 Novembre 2016, l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le climat avec la mise en lumière de la Tour Hassan de Rabat, une parade urbaine et un spectacle de lumière à Marrakech.  La Tour Hassan se parera de vert à 20h00 précises, signal fort d’ancrage dans le Royaume des engagements de mobilisation pour le développement durable et la lutte contre le changement climatique.  Egalement la ville ocre célèbrera cette entrée en vigueur de l’accord à travers une parade urbaine (17h30). Les citoyens de Marrakech sont invités, à travers une “flashmob” diffusée via les réseaux sociaux, à rejoindre le regroupement prévu sur la Place du 16 novembre. Tous les habitants de la ville ocre sont les bienvenus pour une parade urbaine à destination de la Place mythique ‘’  Jemaa el Fna’’. Cette déambulation joyeuse se veut aussi un espace de partage d’une parole collective, donnant ainsi l’occasion à tous les publics, petits et grands, d’exprimer leur engagement pour la planète et de participer à une expression créative originale, sous le titre “Le Grand Cycle du Changement”. L’événement est organisé par le collectif Eclat de Lune-Awaln’art, connu pour ses animations joyeuses à Marrakech. La soirée se poursuivra avec un spectacle de lumière à la Ménara, à partir de 19h30. La scénographie visuelle reprendra le principe des 4 éléments : vent, feu, eau et terre. Ces tableaux poétiques seront projetés sur des écrans d’eau au-dessus du bassin. Deux écrans géants de 30 m de large accompagnés d’un show laser accueilleront les projections venant du pavillon de la Ménara, véritable 5e élément de ce spectacle.


Ratifié d’après une procédure collective accélérée, l’accord de Paris a été  accepté par 61  Etats, dont les 28 membres de l’UE.  Pour entrer en vigueur, il devait être ratifié par au moins 55 pays représentant au total 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.   Ces deux seuils ont été franchis, maintenant place à la  COP22, où près de  20.000 participants sont attendus pour cette manifestation internationale.