Coronavirus : 3,6 millions de salariés touchés par le chômage partiel en France

chômage

Le chômage partiel touche actuellement quelque 337.000 entreprises en France pour un total de 3,6 millions de salariés, a annoncé, mercredi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

« Le recours au dispositif du chômage partiel avait été demandé mardi soir par 337.000 entreprises pour 3,6 millions de salariés », a indiqué la ministre française, à l’issue d’une réunion du Conseil des ministres.

Ce chiffre s’établissait à 2,2 millions de salariés au chômage partiel il y a encore quelques jours.

La ministre française du Travail a, par ailleurs, détaillé cinq nouvelles mesures prises par le gouvernement pour aider entreprises et salariés dans cette période très difficile à cause du coronavirus. L’une d’elles concerne notamment « la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat qui pourra être portée à 2000 euros ».

Le chômage partiel massif qui vise particulièrement à éviter les licenciements des salariés, est l’une des mesures prises par l’exécutif français pour préserver et sauver l’emploi et éviter la défaillance des entreprises, dans l’actuel contexte de crise économique liée à la pandémie du Covid-19. Ce dispositif est “le plus protecteur de l’Europe“, s’est félicitée récemment la ministre française.


Selon Bercy, ce dispositif va coûter à l’Etat 8 milliards d’euros sur les deux mois prochains.

La loi de finances rectificative au budget de l’Etat adoptée la semaine dernière prévoit 5,5 milliards d’euros payés par l’Etat et 3 milliards par l’Unedic (organisme d’assurance chômage), pour ce dispositif, dans le cadre d’un plan de soutien de 45 milliards d’euros au profit des entreprises et des salariés pour atténuer l’impact du coronavirus sur l’économie nationale.