Coronavirus: 5,7% des Français auront été infectés d’ici au 11 mai

Français

Quelque 3,7 millions de personnes en France, soit 5,7% de la population, auront été infectées par le nouveau coronavirus au 11 mai, date prévue par le gouvernement pour amorcer le déconfinement, selon une étude inédite de l’Institut Pasteur, publiée mardi.

Réalisée par une équipe d’épidémiologistes, cette étude donne pour la première fois une photographie de l’épidémie en France et souligne “l’impact massif” du confinement sur la propagation du virus.

Cette prévalence de l’infection demeure très loin des 70 % qui seraient nécessaires pour obtenir une protection collective par la seule immunité de groupe, révèle cette étude menée par des chercheurs de l’Institut Pasteur, de Santé publique France et de l’Inserm, et dont les résultats ont été relayés notamment par le quotidien “Le Monde“.

L’étude se base sur des modélisations mathématiques et statistiques, permettant de croiser les données sur les décès et sur la probabilité de mourir en cas d’infection, afin de parvenir à une estimation de la part de population touchée par le virus.

Selon les calculs de ces chercheurs, le nombre d’individus contaminés par chaque personne infectée est passé de 3,3 avant la mise en place du confinement le 17 mars à 0,5, soit une réduction de 84 %.


Le fait que moins de 6 % de la population seulement ait pu développer des défenses immunitaires contre le nouveau coronavirus pose un problème majeur. “Nos résultats suggèrent fortement que, sans un vaccin, l’immunité de groupe sera insuffisante à elle seule pour éviter une seconde vague à la fin du confinement. Des mesures de contrôle efficaces devront être maintenues au-delà du 11 mai“, concluent-ils.

Cette proportion varie d’une région à l’autre. En Ile-de-France ou dans le Grand Est, les régions les plus touchées, les épidémiologistes estiment le taux d’infection à 12% en moyenne, mais celui-ci chute à moins de 2% en Nouvelle-Aquitaine, en Bretagne ou en Pays de la Loire.

La France a dépassé lundi le “douloureux” cap des 20.000 décès causés par le nouveau coronavirus alors que 30.584 personnes sont encore hospitalisée, dont 5.683 en réanimation.

Le gouvernement français a fixé, dimanche, les principes de la levée progressive du confinement annoncée pour le 11 mai prochain. Lundi, sa porte-parole a indiqué que l’exécutif a “besoin de temps” pour préparer son plan de déconfinement qui devra être présenté avant la fin du mois d’avril.