Coronavirus : des détenus mexicains s’activent à la fabrication de masques

masques

Des ateliers de plusieurs prisons au Mexique s’activent à la fabrication d’environ 2.000 masques par jour destinés à freiner la propagation du coronavirus au Mexique, rapporte la presse locale.

C’est un travail très important pour soutenir la société qui traverse cette crise“, a indiqué Apolinar Soto, le responsable de l’organisation du travail à Reclusorio Norte, une prison de la capitale mexicaine.

Les femmes détenues sont aussi mises à contribution dans d’autres établissements à la périphérie de Mexico.

La mairie de la ville précise que les prisonniers utilisent un tissu antibactérien. Les masques confectionnés sont ensuite emballés dans des sachets biodégradables pour être expédiés vers différentes agences gouvernementales.

Dès le début de la crise sanitaire au Mexique, les masques sont devenus une denrée rare en dépit des appels officiels à ne les utiliser qu’en cas de contamination avérée. D’autres produits tels que le gel hydroalcoolisé sont aussi introuvables.


Dans les prisons mexicaines, les mutineries, les meurtres et les évasions sont monnaie courante. Les problèmes de surpopulation sont aussi récurrents.

Le Mexique a enregistré jusqu’à jeudi 475 cas de contamination par le coronavirus et six décès.