Coronavirus en Libye: 19 cas, dont un guéri

Libye

La Libye a enregistré dix-neuf cas de contamination au nouveau coronavirus, dont un a été guéri, a annoncé mardi le Centre libyen de lutte contre les maladies.

Dans un communiqué, le centre a précisé avoir détecté un nouveau cas sur 14 tests de dépistages réalisés, faisant état d’un décès à cause de cette pandémie.

La semaine dernière, la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL) a appelé les parties au conflit en Libye à cesser toutes les hostilités et à se concentrer sur la lutte contre le nouveau coronavirus.

Tandis que le monde entier est engagé dans la lutte contre la propagation du COVID-19, qui a submergé plusieurs pays pourtant bien dotés en ressources, les attaques et les contre-attaques en Libye continuent d’infliger de nouvelles souffrances et de faire des victimes civiles“, a déploré la MANUL dans un communiqué.

Les Libyens doivent se concentrer sur la lutte contre le COVID-19″, a insisté la mission onusienne, rappelant à “toutes les parties en Libye leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et des droits de l’homme pour assurer la protection des civils“.


Sur le terrain, les camps rivaux s’accusent depuis dimanche de violations de cette trêve “acceptée” par les deux parties à l’initiative de plusieurs pays et de l’ONU.

Tripoli, la capitale du pays, est depuis l’année dernière l’enjeu d’un conflit armé meurtrier entre le Gouvernement d’union nationale (GNA), soutenu par l’ONU et l’Armée nationale libyenne (ANL), basée dans l’est.

Ces violences ont fait plus de 1.000 morts et 150.000 déplacés, selon l’ONU qui déplore le fait qu’environ 749.000 personnes restent dans les zones touchées par les combats à Tripoli et dans les environs, dont près de 345.000 personnes dans les zones de front.