Coronavirus: enquête sur la mort d’une dizaine de pensionnaires d’une maison de retraite à Madrid

retraite

Le parquet espagnol a ouvert une enquête sur la mort d’une dizaine de pensionnaires d’une maison de retraite à Madrid, qui ont été contaminés par le nouveau coronavirus.

Le parquet de la province de Madrid a souligné, dans un communiqué, avoir “ouvert une enquête pénale à la suite d’une plainte déposée par l’association +le Défenseur des patients+ qui se fait l’écho de différentes informations, rapportant la mort d’au moins 19 personnes dans la maison de retraite Monte Hermoso“.

L’administration de l’établissement a fait état de 17 décès, tandis que les médias révèlent qu’environ 20 personnes en seraient mortes.

Dans une lettre, la présidente de l’association, Carmen Flores, a dénoncé “le manque extrême de sécurité, de propreté, de personnel et de moyens, entre autres” dans l’établissement, appelant à ouvrir une enquête pour élucider les circonstances entourant la mort de ces personnes.

Dans ce cadre, le directeur du Centre de coordination des urgences sanitaires, Fernando Simon a annoncé ce mercredi que le ministère de la Santé se penche sur la mise en place d’un protocole pour réduire les risques dans les maisons de retraite, soulignant la nécessité de “protéger les personnes âgées” du coronavirus.


Il y a quelques semaines, nous l’avons demandé, maintenant nous le faisons avec plus d’intensité et de raison“, a-t-il insisté.

Selon le dernier bilan donné par le ministère de la Santé, le nombre de cas de contamination au coronavirus en Espagne a atteint 13.716, en hausse de 18% par rapport à mardi, tandis que celui des décès est passé à 598.