Coronavirus: Jaguar Land Rover fait face à un manque d’approvisionnement en pièces automobiles

Jaguar Land Rover

Le constructeur automobile britannique Jaguar Land Rover (JLR) a averti qu’il pourrait manquer de pièces automobiles dans ses usines britanniques d’ici deux semaines, alors que le coronavirus interrompt les approvisionnements en provenance de la Chine.

“Cela va pour cette semaine et celle d’après, mais pour la troisième semaine nous aurons un manque de pièces”, a déclaré le Directeur général de JLR, Ralf Speth, précisant que la société sera contrainte de “transporter des pièces dans des valises de la Chine au Royaume-Uni.”

Le DG du constructeur automobile de luxe qui se joint au groupe d’entreprises comptant le coût de l’épidémie sur le commerce international a déclaré que JLR “ne réalisait actuellement aucune vente en Chine”, alors que ce pays représentait “l’un de ses marchés les plus importants”.

Le responsable a également affirmé ne “pas savoir combien de temps il faudrait avant que la chaîne d’approvisionnement en provenance de Chine soit rétablie”.

Ces perturbations illustrent les difficultés rencontrées par de grandes entreprises dans le monde, en raison de leur dépendance aux produits ou au marché chinois.

La semaine dernière, le géant britannique des engins de chantier JCB avait annoncé une baisse de la production du fait d’une pénurie de composants importés de Chine, tandis que le géant américain Apple avait abaissé ses prévisions de ventes ce trimestre à cause du nouveau coronavirus.

De son côté, la célèbre maison de couture parisienne Chanel a déclaré qu’elle avait annulé un défilé de mode à Pékin par mesure de précaution.