Coronavirus : la France entame la phase II de son déconfinement

déconfinement

Alors que la situation sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus ne cesse de s’améliorer avec une décrue du nombre des décès et des hospitalisations, la France, divisée en deux zones verte et orange, entame ce mardi la deuxième phase de son déconfinement.

Ainsi à compter de ce mardi de nombreuses restrictions vont être levées comme la suppression de la règle des 100 km qui limitait de rayon le déplacement des Français. De même, après plus deux mois de fermeture forcée, les bars, les cafés et restaurants des zones vertes sont autorisés à rouvrir leurs portes, avec des règles sanitaires strictes. Dans les zones oranges, comme à Paris, seule la réouverture des terrasses est autorisée.

Un décret paru lundi au Journal officiel a détaillé cette nouvelle étape du déconfinement, rappelant notamment que les départements d’Ile-de-France, Mayotte et la Guyane sont en orange du fait de leur situation sanitaire.

Outre les cafés, la réouverture de l’ensemble des plages à partir de ce mardi est également prévue de la Manche à la Méditerranée.

Par ailleurs, tous les collèges et écoles de France métropolitaine vont rouvrir, ainsi que les lycées des départements classés verts, mais de manière progressive, ce qui fait que tous les élèves ne reprendront pas dès mardi.


Si l’économie commence à montrer des signes de reprise depuis le début du déconfinement le 11 mai, elle ne retrouvera pas avant longtemps son niveau d’avant-crise en raison notamment d’une récession historique. Le gouvernement anticipe d’ores-et-déjà une récession de 11% en 2020.

« Le gouvernement anticipe désormais une chute du produit intérieur brut de 11% cette année en France, contre 8% jusqu’ici », a annoncé mardi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire qui a affirmé que « le choc économique est extrêmement brutal”.

Cette deuxième phase du déconfinement devra durer trois semaines jusqu’au 21 juin. Un point d’étape sera ensuite fait par le gouvernement, avant que le pays n’amorce une troisième phase à partir du 22 juin, avec à la clé davantage de liberté pour les Français.

Sur le plan sanitaire, le Covid-19 a tué 28.833 personnes en France (+31), selon le dernier bilan des autorités sanitaires publié lundi soir. Le nombre de patients en réanimation continue lui aussi sa décrue (1.302, soit 17 en moins). C’est ce ralentissement de l’épidémie qui a permis au gouvernement de donner son feu vert à la levée de nouvelles restrictions.