Coronavirus: la France rapatrie ses troupes d’Irak

France

La France a annoncé mercredi sa décision de rapatrier son personnel militaire déployé en Irak dans le cadre de missions de formation des troupes irakiennes, en raison de la situation sanitaire dans le pays à cause du nouveau coronavirus, indique l’état-major des armées.

En coordination avec le gouvernement irakien, la Coalition a décidé d’ajuster son dispositif en Irak et de suspendre provisoirement ses activités de formation des forces de sécurité irakiennes, compte-tenu notamment de la crise sanitaire“, souligne l’état-major dans un communiqué.

Prenant acte de cette décision, la France a décidé de rapatrier jusqu’à nouvel ordre le personnel de l’opération Chammal déployé en Irak dans ce cadre“, ajoute la même source, précisant que ce rapatriement commencera le 26 mars 2020 et concernera la centaine de soldats engagée dans le pilier « formation » auprès de l’armée irakienne, ainsi que les éléments de soutien national stationnés au sein de l’état-major de l’Opération Inherent Resolve (OIR) à Bagdad.

La France reste toutefois engagée au Levant, car la lutte contre Daech continue“, relève l’état-major des armées, soulignant qu’elle maintient la présence de ses militaires insérés dans les structures d’OIR au Koweït et au Qatar ainsi que ses déploiements maritimes dans le canal de Syrie.

Surtout, elle continue de participer au pilier « appui », par sa composante aérienne qui effectue des vols quotidiens depuis la base aérienne projetée de Jordanie et la base aérienne de la Coalition au Qatar“, relève-t-on.


La France reprendra ses activités de formation dès que la situation le permettra et restera résolument engagée auprès de ses partenaires de la Coalition pour assurer la défaite durable de Daech, conclut-on.