Coronavirus : Le Maroc a pris plusieurs initiatives proactives sous l’impulsion de SM le Roi

Hafta.az

Le Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI a pris plusieurs initiatives proactives en vue d’empêcher la propagation de l’épidémie de coronavirus, écrit l’analyste politique azérie, Vusal Tagibeyli, soulignant que le Souverain “a préféré son peuple à l’économie”.

Le Maroc est l’un des pays qui ont pris des mesures sérieuses pour se protéger contre la pandémie de coronavirus, écrit la journaliste dans un article publié mercredi sur le site ”Hafta.az”, rappelant que suite à l’apparition de l’épidémie du Covid-19 en Chine, SM le Roi a ordonné l’évacuation des citoyens marocains, principalement des étudiants de la ville de Wuhan, ainsi que la prise des mesures nécessaires au niveau des aéroports du pays pour empêcher la propagation du virus.

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l’Europe est devenue le nouvel épicentre de la pandémie de coronavirus, le Maroc a également été contraint de prendre un certain nombre de décisions, indique Mme Tagibeyli, notant que bien que le Royaume n’ait été confronté qu’à 37 cas durant la première phase de l’épidémie, des mesures strictes ont été prises pour empêcher l’avancée de cette pandémie.

La première de ces mesures a été la suspension des vols aériens et des liaisons maritimes vers des pays considérés comme des foyers épidémiques, a précisé la journaliste, ajoutant qu’à la mi-mars, toutes les frontières ont été complètement fermées et les événements culturels, sportifs, éducatifs et artistiques reportés.

Et la journaliste de rappeler que le ministère de l’Education nationale a annoncé la suspension des cours dans toutes les écoles et universités, et l’enseignement à distance est assuré à travers des plateformes éducatives numériques et de cours diffusés sur de chaînes de télévision nationales.


A la suite des mesures prises, un accès gratuit à Internet a été attribué à des plates-formes d’apprentissage à distance au profit des étudiants et des stagiaires via des réseaux Internet fixes et mobiles, poursuit la journaliste, ajoutant que le gouvernement a également recommandé le télétravail aux administrations et agences gouvernementales ainsi qu’aux entreprises publiques et privées.

Elle a souligné que SM le Roi a ordonné la création d’un Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie de coronavirus, précisant que ce Fonds est réservé à la mise à niveau des équipements médicaux, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir en cas d’urgence.

D’autre part, le Fonds soutiendra les secteurs vulnérables, comme le tourisme, souligne l’analyste azérie, relevant l’engagement actif et la solidarité de toutes les composantes du peuple marocain.

Mme Tagibeyli a indiqué que le Maroc a déclaré, le 20 mars, l’état d’urgence sanitaire et de confinement comme moyen de contrôler la propagation du coronavirus, ajoutant que le Souverain a également chargé les Forces armées royales de mobiliser les moyens de médecine militaire pour renforcer les structures médicales dédiées à la gestion de cette épidémie.


Au cours de cette période, rappelle la journaliste, le gouvernement marocain a mis en place une série de mesures pour venir en aide aux entreprises en difficulté afin de préserver les emplois.

Le gouvernement a également annoncé un ensemble de mesures sociales, a-t-elle poursuivi, ajoutant que les ambassades et consulats généraux du Maroc ont mis en place des cellules de veille et de soutien en permanence et ont instauré des hotlines pour l’accompagnement de la communauté marocaine résidant à l’étranger.