Coronavirus: le point sur la pandémie

pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La Chine a approuvé “sous conditions” la mise sur le marché d’un premier vaccin anti-Covid alors que près de 5 millions de personnes à risque ont déjà été vaccinées dans le pays.

Ce premier feu vert pour un vaccin produit par Sinopharm avec l’Institut des produits biologiques de Pékin et qui est efficace à plus de 79% selon ce groupe pharmaceutique, permettra de généraliser la vaccination des groupes à risque, à savoir les plus âgés et les personnes souffrant de maladies sous-jacentes.

“La troisième étape sera de vacciner toute la population”, a expliqué le ministre adjoint de la Santé, Zeng Yixin.

Les autorités indiennes ont imposé un couvre-feu nocturne à New Delhi et plusieurs des principales villes du pays jeudi, à l’occasion de la soirée du Nouvel An, pour empêcher la propagation du nouveau variant du coronavirus.


Dans la capitale indienne, le couvre-feu sera de rigueur de 23h00 à 06h00 du matin pendant deux jours, avec une interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes.

Tokyo a enregistré plus de 1.000 nouveaux cas de coronavirus jeudi, ce qui constitue un nouveau record et l’instauration d’un état d’urgence pourrait s’avérer nécessaire pour juguler l’épidémie.

“Pour le coronavirus, il n’y a pas de fin d’année ni de jour férié. En cette saison hivernale, nous voyons le coronavirus se propager et la situation est extrêmement grave”, a averti la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike.

Le Premier ministre Yoshihide Suga a convoqué une réunion ministérielle d’urgence sur la situation sanitaire.


Les critiques s’accumulent sur l’organisation par le gouvernement de la vaccination en France où moins de 200 injections ont été réalisées depuis dimanche contre des milliers en Allemagne ou en Italie. L’Académie de médecine a regretté jeudi le démarrage “très lent” de cette campagne et jugé les précautions prises “excessives”.

Parallèlement le nombre de Français qui se sont fait tester a grimpé, avec plus de 3 millions de tests virologiques réalisés durant la semaine de Noël, contre 2,3 millions une semaine avant.

Des milliards d’humains vont tourner, dans l’intimité, la page de l’année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19.

Après des mois de confinements, couvre-feux, limitations en raison d’une pandémie qui a fait plus de 1,8 million de morts, une majorité des habitants de la planète suivront les célébrations du nouvel an depuis leur canapé.


De Sydney à Rome, ils assisteront aux feux d’artifice et aux spectacles derrière un écran de télévision ou d’ordinateur à condition que les festivités n’aient pas été annulées.

C’est le cas, par exemple, pour une partie des traditionnelles célébrations religieuses de passage à la nouvelle année au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique frappé par une recrudescence de la maladie depuis début décembre.

La pandémie a fait plus de 1,8 million de morts dans le monde pour plus de 82 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l’AFP jeudi vers 11H00 GMT d’après des chiffres officiels.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (342.414) et de cas (19,74 millions) depuis le début de la pandémie, devant le Brésil (193.875 morts pour 7,6 millions de cas) et l’Inde (148.738 morts pour 10,26 millions de cas).


Ces chiffres ne tiennent pas compte des révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Ainsi le 28 décembre, l’office russe des statistiques Rosstat a estimé à un peu plus de 186.000 les décès attribuables au Covid-19 dans le pays de janvier à novembre 2020.

( Avec MAP )