A LA UNECoronavirus

Coronavirus: le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Une année 2020 en or: le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a publié jeudi un bénéfice net de 3,2 milliards de dollars, qui a plus que doublé en une année, et des ventes en augmentation de 9%, à 26,6 milliards de dollars par an, tirées notamment par la forte demande de médicaments contre les troubles générés par le virus, comme l’asthme par exemple.

Associé à l’université d’Oxford, AstraZeneca est l’un des premiers laboratoires à avoir mis au point un vaccin contre le Covid-19. L’OMS a annoncé mercredi que ce sérum pouvait être administré aux plus de 65 ans et utilisé même dans un pays où circulent des variants, l’efficacité du produit dans ces deux cas de figure ayant été mise en cause ces dernières semaines.

Malgré une tendance à la baisse des cas, “l’écrasante majorité des pays européens reste vulnérable”, a affirmé l’OMS Europe jeudi, mettant en garde contre “un faux sentiment de sécurité” à cause du nombre encore faible de vaccinés contre le Covid-19.

“Si nous n’arrêtons pas la transmission maintenant, les bénéfices attendus des vaccinations dans la lutte contre cette pandémie pourraient ne pas être évidents”, a insisté l’Organisation mondiale de la santé.

La Chine a fait don de 100.000 doses de son vaccin développé par la firme Sinopharm à la Guinée équatoriale, a annoncé jeudi ce petit pays d’Afrique centrale qui dit lancer sa campagne en l’administrant à 50.000 premières personnes à risque.

Le gouvernement ukrainien a décidé d’interdire toute homologation de vaccins contre le Covid-19 développés ou produits en Russie, déclarée “pays agresseur” après l’annexion en 2014 par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée et le début de la guerre avec les séparatistes prorusses dans l’Est.

Ex-république soviétique d’environ 40 millions d’habitants, l’Ukraine a enregistré à ce jour plus de 1,2 million de cas de Covid-19 dont plus de 24.000 mortels.

Le variant britannique du Covid-19 a pour la première fois été détecté sur un Polynésien, revenu à Tahiti après un voyage en métropole, a annoncé le directeur de l’Institut Louis Malardé de Papeete.

Le passager avait embarqué avec un test négatif, effectué 72 heures avant son départ, mais l’autotest, exigé par les autorités sanitaires locales quatre jours après l’arrivée, s’est avéré positif.

La pandémie a fait plus de 2,35 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi en milieu de journée.

Le Moyen-Orient a franchi la barre des 100.000 morts.

Après les Etats-Unis (471.575 morts), les pays les plus endeuillés sont le Brésil (234.850), le Mexique (169.760), l’Inde (155.360) et le Royaume-Uni (114.851).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques comme cela a été le cas en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

( Avec AFP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page