Coronavirus : le siège de l’ONU à New York ferme ses portes au grand public

coronavirus

L’organisation des Nations-Unies a décidé mardi de fermer les portes de son siège à New York au grand public, comme mesure de précaution en raison de la propagation de l’épidémie mondiale du coronavirus.

Par prudence et suite à la décision de réduire le nombre du personnel présent au Secrétariat de l’ONU, il a été décidé de fermer le complexe au grand public et de suspendre temporairement toutes les visites guidées jusqu’à nouvel ordre“, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

Des centaines de touristes venus des quatre coins du monde visitent chaque semaine les locaux abritant le siège des Nations-Unies à New York, où des visites guidées en plusieurs langues sont offertes aux visiteurs.

Le porte-parole a assuré, toutefois qu’aucun cas d’infection au virus Covid-19 n’a été signalé parmi le personnel des Nations-Unies à New York.

Comme l’a dit le Secrétaire général, la santé et la sécurité du personnel sont une priorité et une préoccupation de premier ordre. L’ONU continuera de suivre la situation de près et de nouvelles mesures pourront être prises à mesure que les circonstances évolueront“, a-t-il ajouté dans une note envoyée à la presse.


Lundi, l’ONU avait demandé à ses employés rentrés de missions ou de voyages de pays où il existe une épidémie de coronavirus de rester chez-eux et de se mettre en quarantaine pour une période de 14 jours. Cette décision a été prise suite à l’état d’urgence décrété par l’Etat de New York, qui abrite le siège principal des Nations-Unies.

L’ONU a aussi recommandé à son personnel de recourir au télétravail et à des modalités de travail flexibles.

L’Etat de New York a enregistré quelque 142 cas confirmés du coronavirus, dont 19 dans la ville de New York, qui compte plus de 8,6 millions d’habitants répartis sur ses cinq boroughs (arrondissements).

Plusieurs grandes entreprises de la ville ont également recommandé à leurs employés de travailler à partir de chez eux afin de minimiser le risque de contagion.