Coronavirus: les passagers du “Diamond Princess” débarquent au terme de la quarantaine au Japon

coronavirus

Des centaines de passagers du bateau de croisière «Diamond Princess», mis en quarantaine après la découverte de contaminations au coronavirus, ont commencé à quitter le paquebot mercredi.

Quelque 500 passagers, dont les tests se sont révélés négatifs, devaient débarquer pendant la journée, a annoncé le ministère japonais de la Santé.

Plus de 540 cas de contamination au coronavirus ont été constatés sur le paquebot qui a été mise en quarantaine durant 14 jours. Ce bateau de croisière, à quai à Yokohama dans la banlieue de Tokyo, a vu depuis début février le nombre de personnes contaminées se multiplier à bord.

Les 3.711 personnes originaires de 56 pays initialement à bord ont vu une croisière de rêve en Asie tourner au cauchemar, entre la peur de contracter une pneumonie virale meurtrière et un ennui sans fin confinés dans une cabine.

Le Diamond Princess est largement le plus important foyer de porteurs du virus sur le bateau après la Chine, avec plus de porteurs répertoriés que dans le reste du monde hors de Chine.


Les dizaines de nouveaux cas constatés à bord chaque jour ont soulevé des questions sur l’efficacité de la quarantaine imposée

Plusieurs pays ont décidé d’envoyer des avions pour rapatrier leurs ressortissants sans plus attendre.