Coronavirus: réunion au Caire sur les mesures à prendre par les douanes arabes

coronavirus

Les directeurs des douanes des pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), réunis dimanche au siège de la Ligue des États arabes au Caire, ont examiné les mesures et plans de précaution pour faire face au Coronavirus.

Lors de cette 51e réunion régionale, ces responsables des douanes ont abordé plusieurs sujets, notamment le renforcement des capacités des douaniers et le rôle des bureaux régionaux pour l’échange d’informations dans la région Mena, afin de faire face au coronavirus et de relever le défi lié à la technologie et à l’analyse des données dans le secteur douanier de la région.

Le Maroc était représenté par Chafik Assalouh et Adnan Ahmed Dahmani, respectivement directeur des études et de la coopération internationale et chef de division de prévention à l’Administration des douanes et impôts indirects.

Intervenant à cette occasion, le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), Kunio Mikuriya, a souligné l’importance de développer la coopération douanière entre les États membres, en particulier à la lumière de l’émergence du coronavirus, mettant en avant les efforts déployés par l’OMD pour combattre ce virus, qui a affecté l’économie mondiale.

Pour sa part, Ahmed ben Hamad Al Khalifa, directeur général des douanes de Bahreïn, et représentant régional de l’OMD, a affirmé que cette réunion intervient dans des circonstances exceptionnelles que traverse le monde, notamment avec l’apparition du coronavirus, soulignant l’importance des efforts déployés par tous les pays et du renforcement de la coopération internationale dans ce domaine.


Pour Chafik Assalouh, cette réunion s’inscrit dans le cadre du développement de la coopération douanière entre les États membres, appelant les services des douanes des pays de la région à intensifier la surveillance avec le reste des partenaires.

Cette réunion constitue également une occasion pour les responsables du secteur douanier marocain de mettre en évidence l’expérience du Maroc dans ce domaine et de participer à l’élaboration de propositions pour aboutir à des recommandations, a-t-il ajouté.