Coronavirus: Rolls-Royce annonce la suppression de 9.000 emplois

Rolls-Royce

Le constructeur de moteurs d’avion britannique Rolls-Royce a annoncé la suppression d’au moins 9.000 emplois, en vue de faire face à la crise causée par la pandémie de coronavirus, avertissant qu’il faudrait “plusieurs années” au secteur aérien pour “se ressaisir”.

Les suppressions envisagées représentent 17% du personnel et affecteraient principalement sa division aérospatiale civile et quelques postes administratifs, a indiqué le constructeur dans un communiqué, précisant que la plupart des suppressions d’emplois devraient se produire sur le site de Derby, au centre d’Angleterre.

Il devient “de plus en plus clair qu’il faudra plusieurs années pour que le marché de l’aéronautique commercial retrouve ses niveaux d’il y a quelques mois”, déplore le groupe.

“Nos clients dans l’aviation et l’aéronautique doivent s’adapter et nous aussi”, a affirmé, de son côté, le patron de Rolls-Royce, Warren East, cité par le communiqué.

Selon lui, “les gouvernements font ce qu’ils peuvent pour soutenir les entreprises à court terme mais (…) ils ne peuvent remplacer de façon durable la demande de clients qui n’existe” plus.


Rolls-Royce emploie 52.000 personnes dans le monde. La société estime que sa restructuration “majeure” accompagnée de réductions de coûts “dans les usines et les actifs, les capitaux et les (frais) indirects” devrait au total permettre d’économiser 1,3 milliard de livres sterling, dont 700 millions viendront des licenciements. Le groupe avait notamment déjà annulé le versement d’un dividende.

Depuis 2018, Rolls-Royce avait déjà réduit sa main-d’oeuvre de 4.600 personnes, essentiellement dans les services administratifs.