Coronavirus: un immense hôpital de campagne ouvre à Londres

hôpital de campagne

Un nouvel hôpital de campagne a ouvert vendredi ses portes à Londres, dans le géant centre de conférences et d’expositions ExCel, qui abritait chaque année le Salon mondial de tourisme (WTM) dans la capitale britannique.

Inauguré par le prince Charles en video-conférence et par le ministre de la Santé Matt Hancock sur place, cet hôpital est le premier projet d’une série d’établissements provisoires prévus au Royaume-Uni, pour faire face à la pandémie de coronavirus, qui a fait près de 3.000 morts dans le pays.

Mis en place en moins de dix jours pour faire face à l’afflux croissant de malades infectés par le virus, le nouvel hôpital de compagne prévoit une capacité initiale de 500 lits et compte abriter jusqu’à 4.000 lits hospitaliers, soit l’équivalent de dix hôpitaux classiques.

Depuis une vidéo publique, le prince Charles a rendu hommage à toutes les personnes impliquées dans la transformation du centre d’exposition ExCel en hôpital en seulement neuf jours.

Je tiens à remercier très vivement les planificateurs, les constructeurs, les forces armées, les généreuses entreprises et organisations qui ont fait don d’équipements et de services et tout le personnel de soutien qui a rendu cela possible“, a souligné le prince de Galles, qui vient de sortir de la quarantaine après avoir contracté le virus.


Critiqué pour avoir tardé à imposer un confinement strict de la population, puis de ne pas avoir fourni suffisamment de tests de dépistage, le gouvernement britannique cherche à se rattraper dans sa réponse à la pandémie.

Il s’est ainsi fixé jeudi soir un objectif de 100.000 tests par jour d’ici à fin avril pour soulager des hôpitaux débordés et, à plus long terme, sortir du confinement. De même, il promet de fournir dans l’urgence des dizaines de milliers de lits d’hôpitaux.