Coronavirus : Une ministre ukrainienne rejoint en quarantaine les évacués de Chine en signe de solidarité

coronavirus

La ministre ukrainienne de la Santé Zoriana Skaletska a décidé de rejoindre en quarantaine 72 personnes évacuées jeudi de Wuhan, épicentre du nouveau coronavirus, en signe de solidarité, leur arrivée en Ukraine ayant provoqué panique et manifestations par crainte de propagation de l’épidémie.

J’ai pris la décision de rejoindre les gens en observation. Je vais passer les 14 prochains jours avec eux, dans le même bâtiment et les mêmes conditions. J’espère que ma présence calmera ceux de Novi Sanjary et le reste du pays“, a écrit Zoriana Skaletska sur Facebook dans la nuit de jeudi à vendredi.

Des centaines d’habitants de Novi Sanjary ont affronté les forces de l’ordre pour s’opposer à l’arrivée dans un centre de repos de ce petit village du centre de l’Ukraine de 45 Ukrainiens et 27 étrangers en majorité originaires d’Amérique latine.

→ Lire aussi : Chine: des tests du vaccin anti-coronavirus prévus à partir du mois d’avril

Pour apaiser les tensions, le président Volodymyr Zelensky avait souligné jeudi que toutes les mesures de précaution avaient été prises et que les personnes évacuées allaient être “complètement isolées” de la population.

Le ministère de la Santé avait de son côté précisé qu’aucune personne présentant des symptômes n’avait été admise à bord de l’avion.

Les centaines de policiers anti-émeute déployés sur place ont fini par repousser les manifestants dans la soirée afin de dégager la route qu’ils bloquaient. Sous protection policière, les bus transportant les évacués, ont réussi dans la soirée à pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital.

Le Premier ministre Oleksiï Gontcharouk et le ministre de l’Intérieur Arsen Avakov se sont rendus sur place pour tenter de calmer les manifestants et dénoncer les violences.

Aucun cas de coronavirus n’a encore été enregistré en Ukraine.