Coronavirus: une personne arrêtée en Iran pour “fausse nouvelle”

coronavirus

Une personne a été arrêtée en Iran pour publication de “fausse nouvelle” en lien avec l’épidémie de pneumonie virale partie de Chine, a annoncé jeudi la police iranienne.

Cette personne a publié “une fausse vidéo” annonçant “l’hospitalisation d’un individu contaminé par le (nouveau) coronavirus au Kurdistan“, dans l’ouest de l’Iran, a indiqué la police sur son site internet.

La publication de ce clip vidéo, largement partagé (sur les réseaux sociaux) a inquiété le peuple“, ajoute la même source, indiquant que selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect a indiqué avoir publié cette vidéo à des fins de “divertissement“.

Plus de 28.000 personnes sont désormais atteintes du nouveau coronavirus à travers la Chine où un nombre croissant de villes imposent à des dizaines de millions d’habitants des mesures drastiques de confinement.

Hors de Chine continentale, plus de 240 cas de contamination sont désormais confirmés dans une trentaine de pays et territoires.


Les autorités iraniennes répètent depuis plusieurs jours qu’aucun cas avéré de la maladie n’a encore été enregistré en Iran, plusieurs cas suspects s’étant finalement révélés négatifs après des tests.

Mercredi, le ministre de la santé Saïd Namaki, a annoncé le retour de 57 étudiants iraniens habitants de Wuhan, capitale de la province chinoise du Hubei, épicentre de l’épidémie.

Ils sont tous en bonne santé et ont reçu des soins médicaux“, a-t-il dit sur Twitter.

Selon un responsable du ministère cité par l’agence officielle Irna, les étudiants rapatriés ont été placés en quarantaine pour deux semaines.