Corruption: l’ex-président équatorien Rafael Correa condamné à huit ans de prison

Rafael Correa

L’ex-président équatorien Rafael Correa a été condamné, mardi, à huit ans de prison en première instance par la justice de son pays dans une affaire de corruption durant son mandat (2007-2017), a annoncé le Parquet.

La justice a condamné l’ex-président et certains de ses anciens collaborateurs pour leur responsabilité dans un système de pots-de-vin versés par des entreprises en échange de contrats, dont le géant brésilien du BTP Odebrecht.

La Cour a aussi ordonné “la perte des droits de participation (politique) pendant 25 ans pour tous les condamnés”. Correa qui vit en Belgique fait l’objet d’un mandat d’arrêt international lancé en juillet 2018 à son encontre par la justice de son pays qui l’accuse d’avoir commandité une tentative d’enlèvement en Colombie de l’ancien député Fernando Balda en 2012.