La Côte d’Ivoire déterminée à hisser sa coopération avec le Maroc à un niveau toujours plus élevé

Le gouvernement de Côte d’Ivoire a réitéré mardi soir à Abidjan, sa volonté de hisser sa coopération avec le Maroc à un niveau toujours plus élevé.

‘’Depuis l’établissement de nos relations diplomatiques, le 16 août 1962, la Côte d’Ivoire et le Maroc ont signé 146 accords, nombre important d’instruments juridiques entre les deux pays du Sud’’, a indiqué le ministre ivoirien de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Ally Coulibaly dans une allocution, lue au nom du gouvernement ivoirien, lors d’une réception organisée par l’ambassade du Maroc à l’occasion de la Fête du Trône.

La signature de ces accords a permis et facilité la réalisation de nombreux projets dans des domaines aussi variés que la finance, le social, la banque, l’agriculture, la pêche, l’industrie, le tourisme, les transports, les NTIC, les BTP, et la formation universitaire et professionnelle, a rappelé le ministre.

Il a, en outre, fait part de sa conviction que la qualité des relations d’amitié et de fraternité que les deux nations entretiennent, est le gage de perspectives toujours plus rayonnantes pour une coopération bilatérale davantage fructueuse et porteuse du progrès entre les deux pays.

Dans la foulée, M. Coulibaly a fait savoir que sur les 185 entreprises créées en 2015 par le Centre de Promotion et d’Investissement en Côte d’Ivoire (CEPICI), environ 31 %  sont d’origine ivoirienne, suivi des entreprises marocaines avec 22 %  et françaises avec 16%.


’Cet exploit a été possible grâce à la détermination et la Haute vision des dirigeants des deux pays d’alors, en l’occurrence Feux Félix Houphouët-Boigny et SM Hassan II, qui ont décidé de tisser des liens indéfectibles de sincère fraternité, ensuite grâce à la volonté du président Alassane Ouattara et de SM le Roi Mohammed VI qui ont donné un cachet particulier à la coopération ivoiro-marocaine’’, a-t-il dit.

M. Coulibaly a noté, en ce sens, que les exportations ivoiriennes vers le Maroc se sont élevées en 2014, à 10,3 milliards de FCFA contre 85,5 milliards d’importations marocaines soit des échanges globaux de 95,8 pc, exhortant les deux parties à prendre toutes les dispositions idoines pour relever le niveau de ces échanges qui restent malgré tous les efforts, en deçà de leur capacité respective.

Au plan multilatéral, la Côte d’Ivoire et le Maroc partagent les même idéaux de dialogue, de paix, de justice et de sécurité, a relevé M. Coulibaly, faisant savoir que les deux pays continuent de mener des actions en vue d’éradiquer le terrorisme international, la cybercriminalité, le blanchiment de capitaux, le trafic de drogue, la piraterie maritime ainsi que la lutte contre l’immigration illégale et la traite des personnes.

M. Coulibaly a également salué l’amorce du retour ‘’à sa place naturelle’’ du Maroc au sein de l’Union Africaine, volonté exprimée le 17 juillet dernier, lors du Sommet de Kigali, après trente-deux ans d’absence.


’Ce retour dans sa grande famille permettra, à n’en point douter, au Maroc de prendre activement part à la conception et à la mise en œuvre de la politique de l’intégration africaine’’, a dit le ministre.