Côte d’Ivoire: reprise des cours après deux mois de grève des enseignants

Côte d'Ivoire

Les cours ont repris lundi dans les établissements secondaires publics de Côte d’Ivoire, après deux mois de grève observée par des syndicats des enseignants.

Depuis fin janvier, plusieurs organisations syndicales, dont la Coordination des syndicats du secteur éducation-formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI), principal syndicat gréviste, observaient un mot d’ordre de grève pour réclamer notamment une revalorisation des indemnités de logement.

Samedi, la COSEFCI a décidé de suspendre pour un mois son mot d’ordre de grève pour “donner une chance aux négociations avec le gouvernement”.

→ Lire aussi : La Côte d’Ivoire tend-elle vers une Présidentielle apaisée en 2020 ?

Malgré l’ouverture d’un cadre de discussion avec le gouvernement ivoirien à la mi-février et l’appel à la suspension de la grève lancé par certains syndicats, la reprise des cours est restée mitigée à Abidjan et à l’intérieur du pays en raison du maintien du mot d’ordre par la COSEFCI, principal acteur de ce débrayage.


A noter que les enseignants grévistes réclament entre autres au gouvernement ivoirien, la revalorisation des indemnités de logement, la rémunération de la surveillance des examens et la suppression des emplois d’instituteurs adjoints recrutés avec le Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

En 2017, les fonctionnaires ivoiriens ont signé avec le gouvernement une trêve sociale jusqu’en 2022.