Coup d’envoi à Safi à la 7è édition du Festival national de l’art d’Al Aita

Al Aita

Le Coup d’envoi a été donné jeudi soir, à la Cité de la culture et des Arts de Safi, à la 7è édition du Festival national de l’art d’Al Aita sous le thème “préserver le patrimoine national immatériel et assurer sa pérennité“.

La cérémonie d’ouverture de cette édition a été marquée par la présentation de spectacles musicaux de l’art d’al Aita interprétés par les groupes Jamal Zerhouni, Khadija Al Markoum et Mohamed Ouled Essoubba. Mêlant danses, rythmes et expressions gestuelles, ces spectacles ont séduit le public venu nombreux à la Cité de la culture et des Arts de Safi apprécier des tubes célèbres de ce patrimoine immatériel.

La cérémonie d’ouverture a été aussi marquée par un hommage rendu à un des artistes pionniers de cet art à savoir Ahmed El Mardi, dit Chrif et Fatima El Mantiri, alias “Cheikha Naïma“, deux artistes qui ont consacré une partie de leur vie pour la préservation de ce patrimoine musical ancestral, sa pérennisation et sa transmission aux générations montantes.

→ Lire aussi : La 7ème édition du Festival national des arts d’Ahwach à Ouarzazate

Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de la culture à Marrakech, Azzeddine Kara, a souligné que l’objectif de l’organisation de ce festival consiste à célébrer un patrimoine culturel immatériel national, relevant que le ministère œuvre à garantir la pérennité à toutes les formes du patrimoine immatériel national. Et de faire remarquer qu’al Aita représente un art authentique dont se sont inspirés plusieurs autres arts musicaux traditionnels et modernes, indiquant que le ministère œuvre à faire du patrimoine immatériel un des fondements de l’identité nationale plurielle et unifiée.


La 7è édition du Festival national de l’art d’Al Aita se poursuit jusqu’au 29 juillet courant à Safi, avec la participation distinguée d’une palette d’artistes et de grosses pointures de ce genre artistique et musical aux plans local et national. Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette nouvelle édition est organisée par le ministère de la culture, en partenariat avec la préfecture de Safi. Elle servira d’occasion de mettre en lumière ce patrimoine immatériel à forte valeur historique et culturelle.

Ce festival destiné à la préservation et à la pérennisation du patrimoine immatériel national, offrira ainsi l’opportunité aux aficionados de l’art d’Al Aita parmi les Safiots et les visiteurs de la cité de l’océan de renouer avec ce legs musical ancestral et de rencontrer les artistes et stars les plus connus et emblématiques de la scène.

→ Lire aussi : Agadir: Les arts d’Ahwach a l’honneur du 31 juillet au 4 août

Pour des raisons de proximité et afin de vulgariser ce festival auprès d’un large public, les organisateurs ont veillé à l’aménagement de deux scènes, dont une à la Place Moulay Youssef, et une autre dédié aux jeunes qui s’intéressent à cet art emblématique à la Place Mohammed V. Parallèlement à ce festival, il sera procédé à l’organisation d’un colloque de réflexion autour du thème “l’art d’Al Ayta et les enjeux d’archivage et de codification“, animé par un aréopage d’académiciens et de chercheurs spécialisés dans cet art musical.


Lors de ce rendez-vous musical et artistique, le public partira à la rencontre de ses stars préférées dont, Jamal Zerhouni, Khadija El Markoum, Mohamed Ouled Essoubba, Ouled Chrif, Bouchaïb El Jadidi, ainsi que des groupes musicaux de jeunes, dont Anouar Zerhouni, Rachid Lemouiyeh, Amine El Ouardini, et Brahim Lehouiyir.

Sont conviés également à ce festival, de talentueux groupes musicaux et chanteurs d’Al Aita et de la musique populaire marocaine, à l’instar d’Ouled Benaguida, El Mehdi Ouled Hajib, Abidine, Stati, Ayoub El Abdi, Hamid El Mardi, Said Ouled El Houate, Abdellah Daoudi, Laarbi Lechhab, Naima El Abdia, Imane Bent El Houate et Siham Al Messfiouiya.