ban600

Coup d’envoi à Bruxelles du festival ” Moussem Cities”, un mois d’activités culturelles et artistiques aux couleurs de Casablanca

Coup d’envoi à Bruxelles du festival ” Moussem Cities”, un mois d’activités culturelles et artistiques aux couleurs de Casablanca

Le festival bruxellois "Moussem Cities" dédié cette année à la ville de Casablanca s’est ouvert, jeudi soir dans la capitale belge, avec le vernissage d’une exposition retraçant "une métropole en mouvement", en présence du ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq.

Cette exposition, dont le lancement a eu lieu dans le théâtre flamand "Kaaitheater", en présence également de l'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché du Luxembourg, Mohamed Ameur et d'un parterre de personnalités belges et marocaines du monde de la culture et des arts, marque le coup d’envoi d’un mois de festivités mettant en avant l’effervescence culturelle et artistique casablancaise sous ses multiples facettes. Intervenant à cette occasion, M. Benatiq s’est félicité de cette initiative qui met à l’honneur Casablanca, "la vitrine d’un Maroc dynamique et moderne".

C’est une ville qui évolue et se modernise chaque jour à la faveur de programmes d’envergure, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, confortant sa vocation en tant que pôle économique et financier, a relevé le ministre qui a souligné cette capacité de la ville à concilier entre son passé et son avenir. En témoigne, a-t-il dit, l’exposition du lancement du festival qui retrace, par le biais de différentes formes d’expression artistique (photographie, dessin, tapisserie, vidéo, musique…) différentes étapes de l’évolution de Casablanca, y compris son histoire patriotique à travers une représentation des icônes de la résistance, ou encore des aspects sociaux de la vie quotidienne.

Il a salué la programmation culturelle et artistique riche du festival qui se veut un espace de rencontres et d’échange entre artistes, créateurs et intellectuels, ce qui ne peut être que source d’enrichissement mutuel. Partant de la conviction que la culture est un facteur clé pour le rapprochement entre les peuples, il a assuré que son ministère en fait un axe prioritaire dans son programme d’action pour promouvoir la culture marocaine auprès des membres de la communauté résidant à l’étranger, en interaction avec les cultures des pays d’accueil.

>>A lire aussi: La Caravane culturelle pour la Paix de M’Hamid El Ghizlane fait escale à Bamako

De son côté, le directeur du festival Mohamed Ikoubaan a indiqué que le choix de Casablanca pour être à l’honneur de la troisième édition du Moussem Cities tient au fait que "c'est une ville qui représente le cœur battant du Maroc moderne et contemporain, un Maroc dynamique qui bouge et avance sur les plans politique, économique, social et culturel". "En tant qu’organisation cultuelle, nous avons choisi de mettre l’accent sur l’aspect artistique de cette évolution, d’autant plus que c’est une ville qui continue à inspirer les artistes", a-t-il dit.

Représentant la ville de Bruxelles, partenaire du festival, Mme Karine Lalieux, maire-adjoint (échevine) à la culture et au tourisme, a réitéré le soutien de la capitale belge à cette initiative qui mise sur la culture pour promouvoir le dialogue et la connaissance de l’autre. "Les artistes ont beaucoup à nous apprendre sur leurs pays, et Bruxelles restera une ville multiculturelle et accueillante", a-t-elle assuré.

Avec le festival Moussem Cities, le Centre nomade des Arts et ses partenaires bruxellois mettent à l’honneur cette année la ville de Casablanca tout au long du mois de février par une programmation artistique et culturelle qui emmènera le public belge dans un voyage à travers cette métropole au carrefour de la tradition et de la modernité.

Après Tunis et Beyrouth, Casablanca a été choisie cette année de par sa position en tant que ville marocaine qui "joue aujourd’hui un rôle vital dans la société arabe contemporaine grâce à sa dynamique artistique", selon les initiateurs de ce festival qui promettent une programmation qui offrira un regard sur la ville et son œuvre par le biais des performances de ses artistes, penseurs et créateurs.

L’exposition qui a ouvert le bal de cette programmation, met en avant les oeuvres d’artistes qui ont Casablanca en partage et qui mettent en valeur l’énergie créative de la ville. Mêlant photographie, dessin, musique, vidéo…, cette exposition invite les visiteurs à apprécier tout au long du festival les travaux des créateurs Fatima Mazmouz, Zineb Andress Arraki, Yassine Alaoui Ismaili, Anna Raimondo, Mostafa Maftah, Aicha El Beloui et Hicham Lasri.

D’autres expositions suivront et autant d’autres activités, dont des concerts, des spectacles de danse, des pièces de théâtre, des projections de films, des rencontres littéraires etc. Les différentes activités qui sont au programme de cette manifestation se dérouleront dans les maisons de culture bruxelloises partenaires, à savoir le théâtre flamand “Kaaitheater”, le BOZAR, De Vaartkapoen, De Markten et au centre du festival, Le Space.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :