La Cour des comptes présente en Indonésie le document final sur la vérification dans le domaine des énergies renouvelables

 

Le document final sur la vérification dans le domaine des énergies renouvelables a été présenté, mercredi à Jakarta, par une délégation de la Cour des comptes participant à la 17ème réunion du groupe de travail de vérification environnementale relevant de l’Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (INTOSAI).

Ce document jette la lumière sur les questions environnementales d’ordre général et le rôle des énergies renouvelables dans la rationalisation de la gestion de l’énergie, a précisé la délégation marocaine composée du secrétaire général par intérim de la Cour des comptes, Mohamed Diyer et du président de la Cour régionale des comptes de Rabat, Hassan Namrani, lors d’un atelier de travail sur les énergies renouvelables.

Ce document final est la somme des études auxquelles ont participé plusieurs pays membres de l’INTOSAI en vue d’identifier les obstacles posés par le secteur énergétique face au développement et de souligner l’importance de la rationalisation de la gestion des énergies renouvelables en tant que mécanisme permettant aux gouvernements d’atteindre les Objectifs de développement durables (ODD), a indiqué M. Diyer qui animait cet atelier. Il a ajouté que ce document spécifie les secteurs qui peuvent être soumis à la vérification dans le domaine des énergies renouvelables ainsi que les meilleures pratiques en vigueur au niveau mondial.

Les participants à cet atelier ont fait part de leur considération pour les efforts déployés dans l’élaboration de ce document, mettant en avant l’importance du rôle auquel les hauts organes de contrôle peuvent aspirer pour aider les gouvernements à mettre en œuvre des politiques et stratégies de développement des énergies renouvelables. Cet atelier a été l’occasion d’initier les participants à l’expérience marocaine dans le domaine du contrôle et de l’audit, et des efforts fournis par le gouvernement marocain dans le développement des énergies renouvelables ainsi que les objectifs ambitieux du Royaume dans ce secteur.


L’INTOSAI est l’organisation parapluie du contrôle externe des finances publiques. Elle assure un cadre institutionnel depuis plus de 50 ans aux Institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ISC), pour le transfert des connaissances et la multiplication des connaissances afin d’améliorer à l’échelle internationale le contrôle externe des finances publiques et accroître, par conséquent, la compétence professionnelle, l’image et l’influence des ISC dans les pays respectifs.

La 17ème réunion de travail de l’INTOSAI s’étale sur cinq jours, lors desquels seront débattus les projets d’études et les guides d’audit préparés par les différentes commissions affiliées au groupe de travail dans le cadre de son plan d’action 2014-2016.