Course à la Maison Blanche: Obama en renfort au côté de Biden

Obama
U.S. President Barack Obama, right, speaks as U.S. Vice President Joe Biden stands in the Rose Garden at the White House in Washington, D.C., U.S., on Wednesday, Nov. 9, 2016. No U.S. president put more on the line than Obama to ensure the election of his chosen successor. Now, Hillary Clinton's failure may serve as a repudiation of much of his two-term legacy. (Photo by Cheriss May/NurPhoto via Getty Images)

L’ancien président américain Barack Obama a rejoint son ancien vice-président, Joe Biden, pour le premier évènement de campagne mardi soir alors que le parti démocrate semble passer à la vitesse supérieure dans le duel pour la Maison Blanche face à Donald Trump en novembre.

Signe de la grande popularité d’Obama, la collecte de fonds organisée en ligne a permis à cette occasion de générer plus de 11 millions de dollars, dont plus de la moitié auprès de 175.000 donateurs locaux. Il s’agit du plus gros événement financier de Biden jusqu’à présent, selon sa campagne. “Il n’y a personne en qui j’ai plus confiance pour panser les blessures de ce pays et se remettre sur la bonne voie que mon cher ami Joe Biden”, a déclaré Obama à ses partisans par vidéoconférence.

L’ancien président a déclaré que la situation dont Biden hériterait – avec la pandémie de coronavirus, une récession et des troubles raciaux – est bien plus difficile que celle qui l’avait trouvé lors de son arrivée au pouvoir début 2009, mais dit croire en un “grand sursaut” pour battre Trump. Obama, qui a endossé son ancien vice-président en avril, a parlé à plusieurs reprises du sentiment «d’urgence» dans la quête d’un changement politique.

Selon un récent sondage Harvard CAPS/Harris Poll publié par “The Hil”, le candidat démocrate à la Maison Blanche a doublé son avance sur le président Trump à 12 points, les électeurs ayant exprimé leur désapprobation face à la gestion par l’administration Trump du coronavirus, des tensions raciales et de l’économie. Cinquante-six pour cent des électeurs probables ont déclaré qu’ils voteraient pour Biden si l’élection avait lieu aujourd’hui, tandis que 44 % ont indiqué qu’ils soutiendraient Trump, une avance du candidat démocrate plus large que celle de 6 points obtenue dans le même sondage le mois dernier.

Un certain nombre d’autres sondages nationaux montrent que Biden mène en avance sur Trump. La moyenne de sondage de RealClearPolitics mardi a crédité Biden d’une avance de 9,8 points par rapport à Trump. D’autres enquête d’opinion au niveau local dans des Etats comme la Floride, l’Arizona, le Wisconsin ou le Michigan montrent également que Biden est en avance sur l’actuel locataire de la Maison Blanche, bien qu’avec des marges plus étroites, ce qui laisse entrevoir une course serrée pour le scrutin du 3 novembre prochain.