Covid-19: 38 patients graves seront évacués par TGV mercredi d’Île-de-France

patients

Un total de 38 patients gravement atteints du nouveau coronavirus seront transférés mercredi par TGV depuis l’Île-de-France, l’une des régions les plus touchées par le virus, ont indiqué mardi des responsables de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Avec 870 malades atteints du coronavirus admis en réanimation, “le nombre de patients tangente le nombre de lits disponibles” dans le centre hospitalier universitaire francilien, a indiqué le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, cité par des médias.

Ça ne veut pas dire qu’on est complètement saturé” car “on continue à ouvrir des lits“, a-t-il dit, ajoutant qu”on arrive chaque jour à dépasser la limite de la veille, mais pas assez vite pour avoir une marge de sécurité“.

Pour sa part, le directeur médical de crise de l’AP-HP, Bruno Riou, a indiqué que ces transferts constituent une “soupape de sécurité extrêmement importante“.

Les patients à transférer mercredi viendront s’ajouter aux 12 évacués par hélicoptère la semaine dernière vers Tours, et à d’autres transports par route, a-t-il expliqué.


Ces opérations ne concernent pas que les établissements de l’AP-HP: dans toute l’Île-de-France, le nombre de malades du coronavirus en réanimation avoisinait “1.900 ce matin“, a fait savoir le Pr Antoine Vieillard-Baron, chef du service de réanimation de l’hôpital Ambroise-Paré.

Ces évacuations s’ajoutent à celles opérées depuis quelques jours par des hélicoptères et avions de l’armée française aussi bien à l’intérieur de la France que vers des pays voisins comme l’Allemagne, en vue de désengorger les services de réanimation de certaines régions, comme le Grand-Est.

Entre jeudi et dimanche, 56 patients en réanimation avaient été évacués de Strasbourg, Mulhouse et Nancy à bord de trois TGV spécialement aménagés vers des hôpitaux du nord (Angers, les Pays-de-la-Loire, Le Mans, Nantes, La Roche-sur-Yon) et vers la Nouvelle-Aquitaine, dans le sud-ouest du pays, afin de désengorger les hôpitaux de la région de l’Est, où les services de réanimation ont atteint leur capacité maximale.

Face à la propagation accélérée du coronavirus, le gouvernement avait annoncé samedi l’augmentation de la capacité en lits de réanimation de 5.000 à 10.000 lits dans la perspective d’atteindre 14.000.


La France compte 3.024 morts dus au Covid-19 depuis le début de l’épidémie, alors que 5.107 personnes sont hospitalisées en réanimation, selon le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires françaises.