A LA UNECoronavirus

Covid-19 : AstraZeneca défend l’efficacité de son vaccin sur les personnes âgées

La société pharmaceutique AstraZeneca a démenti les informations relayées par deux journaux allemands qui remettent en cause l’efficacité de son vaccin anti-Covid-19 sur les personnes âgées.

“Les articles selon lesquels l’efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford n’est que de 8% efficace chez les adultes de plus de 65 ans sont totalement faux”, a déclaré un porte-parole du groupe suédo-britannique.

Alors que la société attend toujours une décision de l’Agence européenne du médicament sur l’approbation du vaccin au sein de l’UE, les tensions sont montées d’un cran entre Londres et Bruxelles autour de ce vaccin développé en partenariat avec l’Université d’Oxford après l’annone par AstraZeneca qu’elle ne pourrait pas fournir à temps les quantités hebdomadaires auxquelles elle s’était engagée en raison d’une “baisse de rendement” sur un de ses sites de fabrication.

Cet argument ne semble pas avoir convaincu la Commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, qui a qualifié “d’inacceptable” l’intention d’AstraZeneca de livrer, dans les prochaines semaines, “nettement moins de doses du vaccin que ce qui avait été convenu et annoncé”.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford est le premier vaccin, dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques et a été approuvé par la prestigieuse revue médicale The Lancet. Des études cliniques ont montré que ce vaccin se caractérise par un haut degré de sécurité, car il ne provoque que des effets secondaires bénins tels que maux de tête, fièvre, douleur et rougeur au point d’injection.

Contrairement aux vaccins américains Pfizer-BioNTec et Moderna, qui nécessitent des températures extrêmement basses atteignant -70 °C pour le premier et -20 °C pour le second, le stockage et le transport du vaccin AstraZeneca/Oxford nécessitent des températures entre 2°Cet 8°C, c’est-à-dire à l’intérieur de réfrigérateurs ordinaires à l’instar d’autres vaccins utilisés auparavant.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, dont le pays a approuvé l’usage du vaccin y compris pour les personnes âgées, a noté que l’autorité britannique des produits de santé a jugé le vaccin “très bon et efficace”, et qu’il offre “un haut degré de protection”.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page